Universal Wrestling Federation

E-Fed à speech, mais aussi Rpg, tout nouveau tout beau mais avec des ambitions immenses
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Christian Locker Room

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Jason "Christian" Reso

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 13 Jan - 1:33

Décidemment, la relation entre Lita et Christian était aussi étrange qu'excentrique. Il y a quelques heures, ils s'aboyaient dessus, se détestaient et auraient fait n'impote quoi pour détruire l'autre et les voilà maintenant sous la douche, complètement nus comme si cela était naturel, comme si leur relation si bonne avait toujours été comme cela. Mais la réalité était tout autre et Christian le savait parfaitement. Lita s'était complètement dévoilée, livrée au blond et était maintenant fragile. Au moindre faux pas, il la briserait définitivement, il n'était d'ailleurs pas passé très loin du pire tout à l'heure. Mais que voulez-vous, Mr Cage est un être naïf qui réfléchit souvent après coup et qui a beaucoup de mal à "deviner" les sentiments des autres se fiant uniquement à ce qu'il voyait ou entendait. Et le problème avec Lita était que même si elle s'était ouverte à lui, elle gardait une part de secret en ne laissant parraitre ce qu'elle ressentait.

Mais revenons quelques secondes en arrière, lorsque Christian invite la rousse à le rejoindre. Pendant quelques secondes, il pensait qu'elle se désisterait, qu'elle trouvait que le jeu allait trop loin et qu'elle souhaitait l'arreter maintenant. Mais il le savait, cela n'était pas du tout propre à Lita, elle n'abandonne jamais et lui prouve encore une fois aujourd'hui. Elle enleva alors le T-Shirt qu'il lui avait donné quelques minutes auparavent et vint le rejoindre. Christian en profita pour se rincer l'oeil, du moins il ne pu s'en empêcher pour deux raisons. La première était qu'elle aussi avait une vue entière sur son anatomie et qu'elle était certainement en train d'en profiter et la seconde était que Lita était une femme très attirante et qu'aucun homme, ou du moins peu, ne pourrait résister à jeter un rapide coup d'oeil à ses formes. C'est comme ça, la nature, le point faible des hommes. Et de toute façon, Lita ne se dévoualerais pas ainsi si son regard la gêné.

"Très bien vu que tu es là, on va pouvoir commencer ..."

Christian se contenta de sourire quelques instants plongeant son regard dans les yeux de la rousse. Il resta quelques secondes ainsi sans bouger. Puis doucement, il mit Lita contre la parroi et plaça ses bras de chaque côté. Le jeu ne faisait que de commencer et pour l'intant, il voulait en prendre les commandes. Cette position le facilitait, son corps encadrant le corps de Lita pour la retenir, comme si elle était devenue sa prisonière. Il garda le même sourire que tout à l'heure, le même regard ...

Il décida alors de relever ce que la rousse venait de dire tout à l'heure

"Oui je devrais surement faire comme la dernière fois, après tout ça a bien fonctionné non ?"

Alors doucement il rapprocha son visage de celui de la chairwoman. Il essaya de se mettre le plus près possible, sentant son souflle chaud sur son visage et leurs lèvres se frolant presque. Il resta quelques instants comme ça, l'air hésitant, toujours en essayant de garder le contact visuel. Puis, toujours lentement, il approcha ses lèvres de l'oreille de Lita, perdant ses yeux de vue pour la première fois, et lui murmura

"Tout dépend de si tu veux parler ..."

Puis il se remit comme il l'était il ya quelques minutes. Son corps entourant celui de Lita et leurs têtes se situant à une dizaine de centimètres l'un de l'autre. Il haussa alors les sourcils d'un air interrogateur et attendit une quelconque réaction de la part de la principale interressée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 13 Jan - 18:09

Elle détestait avoir des points faibles. Et c'est peut-être pour cette raison que, malgré sa visible faiblesse face à Christian, elle préférait lui donner un autre nom. N'importe lequel, tant qu'il n'y avait là-dedans aucune nuance de manque de force, ou n'importe quoi qui connotait une relation entre elle et le jeune homme bien plus forte qu'elle ne l'était en réalité -car elle ne pensait pas que leur relation puisse dépasser une douce amitié, teinté de leur excentricité commune... Et même le fait de se retrouver totalement nue face à lui, qui n'était pas plus habillée qu'elle, ne lui faisait absolument pas changer d'avis, comme si, au final, tout cela était tout à fait naturel... Ce qui, sans aucun doute, n'aurait pas été l'avis de tout le monde... Et peut-être même pas de son compagnon.
Mais qu'importe la nomination, une seule chose restait vraie, le seul goût de ses lèvres lui donnait envie de l'embrasser encore... Et on peut dire qu'il savait s'y prendre, comme tout séducteur qui se respecte. Etrangement, elle ne s'était pas sentie comme cela depuis un long moment; il est sûrement inutile de préciser que ce n'était clairement pas le genre de relation qu'elle avait avec ses coups d'un soir, et les sentiments qui en découlaient non plus.
Autre chose peu normale, était à quel point elle pouvait aimer ce genre de situation, le fait qu'il joue avec elle -d'une façon, toute fois, assez différente de la première fois où il s'était joué d'elle-, elle qui détestait ne pas avoir ce qu'elle voulait quand elle le voulait aimait à languir comme elle le faisait, comme il l'obligeait à le faire, elle qui ne supportait la superiorité de personne. Car elle ne pouvait nier que, malgré elle, il l'attirait, et qu'il était peu possible d'avoir des pensées pures à cet instant...

Certes, leur jeu commençait peut-être à dépasser un peu quelques limites... Seulement, les limites de la morale et ses propres limites -si toute fois elle en avait encore- étaient à des endroits bien différents, si bien qu'elle ne comprenait pas l'immoralité de cet instant... De toute façon, il était hors de question qu'elle céde la première, et elle était prête à continuer le jeu n'importe où qu'il mène, ou à clairement l'oublier dans le feu de l'action, mais surtout pas à s'avouer vaincu. De toute façon, elle n'était pas comme toutes les amoureuses transies qu'il devait rencontrer, et jamais elle ne pourrait souffrir en se disant qu'entre eux, que leur relation, n'était que le résultat d'un jeu, parce qu'elle était aussi partante et joueuse que lui.
Les mauvaises langues auraient sûrement trouvé que là étaient justement ses pires défauts, avec le fait qu'elle manquait extrêmement de pudeur... Alors qu'au contraire, la demoiselle trouvait que là résidait une grande partie de sa force, avec son intrépidité.
Elles diraient sûrement aussi que ce n'était pas l'excentricité le mot central de leur histoire, mais une malsanité hors du commun. Et si ce n'était pas vraiment le cas, il était clair qu'ils étaient adultes, et cette raison seule justifiait que leur jeu le soit aussi.

-Je t'en prie.

Au début, il ne bougea pas... Et sa phrase pourtant attendait patiemment d'être accompagnée d'un mouvement quelconque. A dire vrai, elle aussi attendait un mouvement, pour deux raisons.
La première parce qu'il réussissait, contre toute sa volonté, à la perturber asser pour qu'elle attende de sa part des actions visant un rapprochement, la deuxième était une question d'égo; il était clair qu'elle aurait mal interprété et mal apprécié qu'il décide maintenant de stopper le jeu, de faire marche arrière, et n'aurait pas tardé à penser qu'il la dédaignait, ou pire ne la trouvait pas à son goût.
Finalement, pour son plus grand plaisir, il agit, et la repoussa vers le carrelage froid qui recouvrait le mur... Ce qui lui vallut un frisson qui traversa son corps dans sa totalité, n'améliorant en rien l'état dans lequel, petit à petit, elle était en train de tomber. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas montré autant de soumission à qui que ce soit.... Mais elle se doutait bien depuis qu'elle le connaissait qu'il n'était pas du genre, tout comme elle, à laisser faire ses partenaires... Leur grand et fort caractère, dans ce genre de situation, pouvait donner quelque chose de comique, voire même d'agréable.

Sa réplique le fit sourire, mais une fois de plus, elle ne fut pas accompagnée d'un geste réel et franc. Il s'approcha néanmoins, jusqu'à frôler ses lèvres... Sans qu'une seconde elle ne pense à l'embrasser, sachant très bien que la jouissance de cet instant résidait justement dans cette petite abstinence, dans leur fausse chasteté, et dans cette langueur.
Il n'y avait meilleure sensation que celles qui naissaient lorsque l'on devait réfréner ses envies, d'autant plus lorsque l'on était habitué à tout avoir dans l'instant, et sentir sur elle son souffle chaud, le rythme lent de sa respiration, tout en pouvant plonger dans ses yeux sombres et sentir ses lèvres près des siennes, son corps, par moment effleurant, par moment éloigné, parfois collé à celui du jeune homme qui avait l'honneur de partager la baignoire avec elle.

Ca avait bien fonctionné? Ah bon? Ce n'était pas le souvenir qu'elle en avait. Certes, elle avait bien était obligée de se taire.. Mais vu l'état dans lequel l'avait mis ce baiser, elle jugeait qu'il aurait pu choisir une autre tactique pour la faire taire.. Comme à présent elle aurait bien aimé qu'il l'utilise, même si elle gardait le silence.

Jamais elle n'aurait pu croire être, dans tant 'd'intimité', sur la même longueur d'ondes que lui, appréciant ce qu'auparavant elle déppréciait sans même le connaître.
Puis il se pencha vers son oreille, faisant glisser son souffle dans le cou de la demoiselle, parcourue d'un nouveau frisson. Alors que de son côté, ne suportant pas bien longtemps de ne prendre aucune part aux événements présents, elle laissa à ses mains le soin d'effleurer le corps de son hôte à sa manière, c'est à dire se faisant à peine sentir parfois, se laissant deviner la plupart du temps, chose qui collait extrêment bien au thème de leur découverte mutuelle qui devait être, à quelque chose près, une recherche de langueur extrême, se rapprochant presque de la torture.
A nouveau, son discours déclencha un petit sourire, sans pour autant qu'elle s'empresse de répondre quoi que ce soit. Un moment encore elle profita de leur souffle qui s'entremêlaient, respirant presque chacun le souffle de l'autre, oubliant totalement à quel point la nuit qu'ils avaient passés les avaient rendus malade, et avec un sentiment de propreté tombé au plus bas.
Elle aussi laissa, lentement, sa bouche rejoindre l'oreille, ou le cou, du jeune homme, pour lui répondre en un murmure, alors que ses doigts passaient sur son torse.


-Si ça te fait plaisir...

Puis, la demoiselle reprit sa place initiale, mais, pour faire avancer un peu plus la situation, elle effleura clairement ses lèvres, sans l'embrasser pour autant une seule seconde.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Jason "Christian" Reso

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 09/01/2010

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 3 Fév - 1:35

Le jeu qui s'était installé entre les deux étaient devenu de plus en plus intense. Mais le problème dans ce genre de situation et que l'on risque de s'y perdre. Quelle est alors l'attitude a adoptée ? Doit on se laisser embarquer dans cette spirale, cette tornade, au risque de se détruire ? Ou doit on fuir, abandonner la partie, mettre son ego de côté afin de se préserver et passer pour quelqu'un de faible ? Tant de questions délicates dont la précipitation des évènements rend encore plus instable la réponse qu'on leur donne.
Mais revenons à Lita et Christian. Les deux sont toujours sous cette douche en train de se provoquer mutuellement. A quoi donc jouent-ils ? Christian l'ignorait mais la raison n'avait pour l'instant pas sa place ici. Peut-être qu'elle interviendra d'ici peu mais pour l'instant le blond se laisse porter par ces pulsions, ses envies destructrices. Un frisson parcouru sa colonne vertebrale lorsque Lita se décida à prendre part dans leur défi. Ses maux de têtes, sa guelle de bois, tout ça étaient devenus de bien mauvais souvenirs, si lointain et pourtant si proche. Car ne l'oublions pas, il y a encore quelques instants, la veille au soir, ces deux là se détestaient, se jettaient à la gorge, n'avaient qu'un seul rêve: la mort de l'autre. Et en espace d'une seule nuit, les voici dans une situation totallement contraire à la normale de ces deux-là. Ils s'en passaient des choses dans la tête du "Captain Charisma", des choses secrètes, innavouables, ce genre de choses que l'on garde pour soi pas vraiment par gêne mais plutôt parce qu'elles ne conviennent pas à être partagée. Il la laissa effleuré ses lèvres, sans rechercher de baiser, tout simplement parce que le fait de s'abstenir rendait cette stuation bien meilleur. Que venait-elle de lui dire ? Si cela lui faisait plaisir ? Elle soulevait une question. Oui car guidé par son instinct, Christian n'avait pas réfléchi à ce qui était bien ou mal, ce qu'il désirait ou non. Cela se ressentit sans doute, il resta pétrifié un instant sans bouger, sans réellement quoi faire, ne sachant pas la nature de ses propres sentiments.
Deux solutions s'offraient alors à lui. La première solution était de s'enfuir, loin. Il passerait alors aux yeux de Lita pour un lâche, faible qui aurait jouer avec elle. En quelques mots, il serait revenu en arrière, au même stade que la veille. Christian n'aurait alors plus d'autre choix que de partir très loin, de ne jamais revenir et de prier pour ne jamais recroiser Lita de son existance, ou alors de se débarasser définitivement de la rousse, solution qu'il préfèrerait éviter car pas réellement doué pour les meurtres à dissimuler, en même temps, il n'avait aucune expérience dans ce domaine. La deuxième solution qui s'offrait à lui était de continuer ce jeu infernal, même s'il n'était pas sur, même s'il doutait. Aux yeux de Lita il n'apparaitrait pas comme faible, lâche et les risque qu'elle veuille samort seraient dans un premier temps réduits. Bien sur s'il s'avérait que les sentiments qu'il n'arrivait pas à décripter étaient négatifs, il ne saurait les cacher très longtemps à la rousse, trop peu douer pour les mensonges et les secrets. Celle-ci se sentirait trahie, penserais qu'il voulait encore jouer avec elle. La situation reviendrais à celle de la veille. En bref, ses options étaient plus que limittés, les chances que la rousse engage une sorte de meurtrier à sa poursuite devenant de plus en plus grande au fur et à mesure que le temps s'écoulait.
Il resta donc pétrifié, pesant le pour et le contre. Son mal de tête revint mais il n'y fit pas attention, son esprit bien trop occupé sur ses interrogations. Le claquement de l'eau sur sa peau le maintenait à la dure réalité. Comme on le dit familièrement, Christian Cage était dans la merde jusqu'au cou. Stopper ? Continuer ? Si seulement il arrivait à définir ce qu'il ressentait, si seulement tout cela n'était pas si flou dans sa tête, si seulement ce martellement dans ses tympans aussi agréable qu'une chanson de Christophe Maé voulait cesser, lui donnant peut-être plus de concentration. Le temps lui était compté, chaques secondes laissant apercevoir de plus en plus son doute aux yeux de Lita. Et oui, elle était loin d'être naïve et s'était sans doute déjà rendue compte de la situation à l'heure actuelle. Peut être lui avait-elle parlé ? Il n'en savait rien, son esprit trop troublé ne réagissait plus à l'extérieur. Analyse, réflexion, réaction. Mais que fait-on quand les premières étapes ne veulent pas venir ? Une seule solution, celle de se laisser guider par son instinct. Après tout ce que celui-ci lui dicte équivaut un minimum à ce qu'il souhaite. Christian ferma alors les yeux, fit le vide de toute ses pensée, laissant son corps faire ce que bon lui souhaitait. Ses jambes allaient-elles l'emmener loin de tout ceci ? Et bien, contrairement à ce qu'il pensait, non. Ce furent ses lèvres qui agirent, se rapprochant de celles de la rousse ....


HG: Tout ce temps pour ça =S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 6 Fév - 12:17

Hg: un peu de musique encore Wink