Universal Wrestling Federation

E-Fed à speech, mais aussi Rpg, tout nouveau tout beau mais avec des ambitions immenses
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Christian Locker Room

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 16 Déc - 19:14

Comme première réponse, la jolie rousse haussa les épaules... De son côté, elle n'avait jamais trouvé sa vie normale, car bien plus enviable que la plupart, mais elle l'avait toujours trouvé ligitime, elle était sexy et douée, donc, méritait la vie qu'elle avait; étant meilleure que beaucoup elle méritait une meilleure vie.

-Ouais, normale pour un dragueur fini doublé d'un enfoiré.

Lita non plus, à bien y réfléchir, ne contrôlait plus vraiment ce qu'elle disait, sauf que contrairement à lui elle s'en fichait bien, puisqu'il n'était, en quelque sorte, que son employé, et que donc, elle pouvait se permettre n'importe quoi devant lui sans risquer sa place, ce qui n'était pas le cas de Chris.
Pourtant, les propos du jeune homme étaient loin de l'embêter, au contraire, elle s'amusait de cette liberté de ton, peu souvent présente et qui souvent faisait du bien... C'était simplement dommage qu'elle retrouve cette partie du caractère, clairement appréciable et rare, chez un homme qu'elle détestait tant...

Par solicitude ou parce qu'elle avait trop bu, elle rit à sa suite, avant de répondre.

-T'excuses pas, pour aujourd'hui, y a pas de mal....

Un moment la jolie jeune femme sembla réfléchir.

-Il n'empêche que tu as raison, je me fous pas mal de ton c*l et encore plus de ce que tu en fais.

Puis il bougea un peu, sous le regard interrogateur de Lita... Avant qu'elle ne se rende compte qu'à présent il avait une meilleure vue sur elle qu'auparavant... Ce qui eut pour effet de lui faire lever les yeux au ciel d'impuissance comme de lassitude.

Avant même de ne répondre autrement que par un petit hochement d'épaule, la jeune femme quitta le canapé, d'une autre façon que Christian, à quatre pattes, sans même se rendre compte que sa position sans équivoque lui donnait plus de point commun avec une sal*pe qu'avec une femme bourrée.
Elle se déplaça ainsi dans toute l'étendue de la pièce -heureusement que les loges étaient petites- pour arriver à l'endroit où il avait prit la bouteille quelques temps plus tôt, à la recherche d'autre chose à boire.

Sans même le regarder, elle finit par répondre.

-Je crois que tu as très bien résumé ma vie jusqu'à présent... Et toi?



Hg: Tu t'excuses toujours pour les mêmes choses en effet^^
Rien de grave Wink

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 22 Déc - 17:57

La première remarque de la rousse toucha le blond. Elle l'avait déjà critiqué mais jamais vraiment explicitement. Cela avait toujours été des gestes, des sous-entendus douteux qu'il pouvait faire semblant de ne pas avoir saisi ou capter le message mais là il ne pouvait le faire. Lita avait dit mot pour mot qu'il était un dragueur finit et un enfoiré. Christian fut touché en plein dans son ego, quelque part elle avait réussi à le faire souffrir. Mais l'alcool qu'il avait ingurgité réussissait à gommer ses sentiments et à passer outre dans l'espoir que le lendemain il n'en ai aucun souvenir auquel cas la vague de "souffrance" lui ferrait sans aucun doute très mal. Il se contenta de lui répondre:

"Ca me touche, surtout venant de toi ..."

Après tout qui ne connaissait pas les frasques sexuelles de Lita ? C'était le sujet de conversation numéro un à une époque dans les couloirs de la WWE. Qui serais la prochaine victime de la bête de sexe, un surnom que Chyna lui avait trouvé ? Ce que peut de gens qui ne fesaient pas parti de la WWE savent que son frère n'était pas le premier amant de la rousse. Elle avait trompé le pauvre Matt tant de fois avant. Le pauvre, il était beaucoup trop naïf. Le pire ce que Lita ne s'en cachait pas réellement, elle semblait avoir bâti sa réputation uniquement dessus. Mais c'était quand même une fille attachante si bien qu'on lui pardonnait beaucoup, même trop, de choses. C'est à cause de ça que Christian avait ressenti des remords suite au stupide pari qu'il avait passé avec Jericho. Même si cela avait montré que la rousse n'avait aucun pouvoir, il l'appréciait tout de même et l'avoir fait souffrir l'avait rendu honteux. De toute façon leur relation, si elle avait été sincère n'aurait pas été loin. Christian n'était pas du genre à être un numéro pour Lita, c'était plutôt le genre d'en avoir, même s'il le regrettait maintenant. Lita lui répondit alors comme il l'attendait, qu'elle en avait rien à cirer de son cul. Cependant elle sembla légèrement bouleversé lorsqu'il se tourna vers elle. Pourquoi ? Lita était une femme très complexe et celui qui comprendrais toutes ses réactions serait vraiment un génie. D'ailleurs la rousse commença une manoeuvre très complexe et plutôt innaproprié à la situation. Elle se retrouva à quatre pattes à se trainer le long de la loge. L'acool avait également du bien faire effet sur elle. Si une autre fille aurait été dans cette position alors Christian aurait certainement eu de nombreuses immages très peu recommandable en tête mais il s'agissait de la rousse dont Christian ne se sentait pas réellement attiré, non pas qu'elle ne soit pas sexy mais pour les raisons évoquées plus haut

"Jolie postion mais tu dois avoir l'habitude de la faire ..."

Bien sur la deuxième partie de la remarque était à proscrire mais que voulez-vous ? Christian et l'alcool, cela ne fait pas bon ménage. Après avoir rampé jusqu'à l'endroit où Christian avait trouvé la bouteille, Lita répondit à sa question et la lui retourné.

"Bah je t'ai un peu près tout dis également. Si tu cherches de l'alcool je n'en ai plus. Mais je peux appeler le bar si j'arrive à composer le bon numéro pour su'ils nous en ammène une ..."

HG: Je ne m'excuserais pas alors cette fois Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 22 Déc - 18:50

Bien entendu qu'elle saisit sur le champ ce qu'il venait de sous-entendre... Certes, personne n'était passé à côté de ses écarts par le passé... Et personne ne passerait à côté des inconduites futures, s'il devait y en avoir... Et nombre de gens auraient pu parier que son dernier amant ne serait pas le dernier.
Cependant, elle ne se considérait pas comme une réelle dragueuse, en cela même qu'elle ne draguait personne. Elle séduisait, peut-être, par une sensualité débordante, des mots et des gestes envoûtants... Elle faisait attention à elle, et aimait à être admirée, jusqu'à ce qu'ils tombent à ses pieds... Mais ses conquêtes s'arrêtaient à ces seuls efforts de sa part... La suite glissait toute seule, sans qu'elle n'eut besoin de lever le petit doigt. Si bien que non, selon son point de vue, elle ne se trouvait pas dragueuse. Même si elle était bien d'accord avec ceux qui la critiquaient, elle n'était pas blanche comme une brebis, c'était clair et net, même elle ne le cachait pas... Et n'avait d'ailleurs jamais songé à le cacher.

Cependant, elle eut un petit sourire moqueur.


-Touché? Toi? Le jour où tu seras touché par la moindre de mes paroles, je serais mariée.

La franchise était une qualité que l'on retrouvait beaucoup chez Lita, lorsque la demoiselle avait un peu bu... Mais c'était aussi des qualités perdues depuis longtemps qui refaisaient surface, comme son ironie à son propre égard.

C'est dans cette optique qu'elle n'eut pas à se forcer à rire lorsqu'il parla à nouveau. Parce qu'elle avait tout à coup décider que rire d'elle-même ne faisait de mal à personne, même à elle, d'autant plus qu'il y avait fort à parier que demain déjà Chris aurait tout oublié de ce qu'elle avait pu dire ce soir.


-Comme tu as l'habitude de la voir.

Avec grâce mais dépit, elle décida de s'assoir.... Puis qu'il n'y avait pas d'alcool à trouver, comme il venait de le dire.
Elle se retourna donc vers le jeune homme en souriant.


-Tu veux peut-être que je viennes tapper le numéro.

Doucement, elle soupira.

-Attends, j'arrive.

Cependant, elle ne bougea pas d'un pouce.



Hg: xD Ma manière d'écrire est de pire en pire... C'est à moi de m'excuser ^^

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 22 Déc - 19:20

Les paroles de Lita arrivaient très bien aux oreilles de Christian mais de temps en temps il ne prennait pas la peine de les relever. Par manque de force ou de courage ou peut-être des deux combinés. D'autant plus que sa remarque était stupide, Lita s'étant déjà mariée enfin il le pensait. Ce souvenir était plutôt flou, il se souviens de la robe mais il avait préféré ne pas assister à la cérémonie. En réalité il était occupé avec une des demoiselles d'honneur. Lita se mit alors à rire sans que Christian ne connaisse la réelle raison. L'alcool ? Surement mais pas seul ... Puis Lita abandonna sa petite escapade, sa quète d'alccol étant un échec avant même de commencer.

-Tu veux peut-être que je viennes tapper le numéro? Attends, j'arrive.

Bien sur la rousse ne bougea pas d'un pouce. Elle n'avait certainement jamais eu l'intention de le faire. C'était dans ces moments que Christian détestait vraiment Lita, lorsqu'il sentait qu'elle se moquait de lui sans réellement pouvoir répliquer ou faire quoique ce soit. Il prit le téléphone de sa loge qui se trouvait sur la table basse non loin d'où il se trouvait. Il du recourir à une méthode d'une extrême complexité pour l'atteindre. Il du s'allonger sur le bord du canapé et s'étiré au maximum pour atteindre le combiné et le tiré vers lui, tout cela sans tombé. Bien sur, le télphone bouscula les bibelots et la lampe qui était sur la table, cet ensemble tombé dansun fracas assourdissant.

"Chut ! Le téléphone, faut que je téléphone !"

Il essaya alors de déchiffre la liste qui se trouver sur les boutons du côté du téléphone. Le bar se trouvait entre le bouton pour le bureau de Lita et celui pour l'acceuil. Il tenta un premier essai après avoir engueullé le téléphone et lui avoir fait comprendre qu'il ramasserait tout ce qu'il avait fait tombé. Ce fut la blonde de l'acceuil qui répondit. Il lui demanda si il avait de l'alcool, elle lui répondit que non et qu'elle pouvait entendre qu'il avait déjà consommer. il lui répondit que comme il ne pouvait pas coucher avec tout de suite il fallait bien qu'il s'occupe ce à quoi elle l'insulta et elle lui racrocha au nez. Christian venait de se faire une nouvelle amie. Il engueulla encore le téléphone pour le bordel qu'il avait mis avant d'enfin réussir à contacté le bar de la fédération. Il commanda quelques bouteilles et demanda à ce qu'on les livre à la loge 210. Puis il raccrocha et se remit dans la même position que tout à l'heure, quoique plus déséquilibrée, face à Lita.

"L'alcool arrive mais ce téléphone il va me le payer ..."

Quelqu'un frappa alors à la porte. Le service était vraiment rapide. Christian cria que la porte était ouverte et qu'il fallait mettre les bouteilles sur le canapé. Le coursier voulait tout d'abbord refuser mais lorsqu'il vit Lita, il s'exécuta sans dire un mot avant de partir. Christian prit alors la bouteille la plus prêt de lui et dit avant de boire une gorgée.

"A la tienne !"

HG: Voilà enfin dans les temps ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 22 Déc - 20:46

Non, elle ne bougeait pas... L'alcool n'était pas la meilleure boisson à choisir si l'on voulait courir le marathon, et c'est par manque de force et d'envie qu'elle ne leva même pas le petit doigt, son cerveau ne semblait pas apte à la faire avancer, et rien que l'idée que ce serait pour rencontrer Christian, et qu'il lui prenne encore la tête, l'incitait à rester à sa place, priant pour que le sol se dérobe sous ses fesses et qu'elle puisse enfin quitter cette satané pièce... Qu'elle n'avait la force de quitter normalement, par la porte, pas plus que l'envie, pour diverses raisons.

D'un autre côté, si elle avait été englouti par le sol, ou avait choisi la voie royale en trouvant assez de force pour se relever, ouvrir la porte, et arriver à marcher quasi-normalement jusqu'à sa loge, jamais elle n'aurait vu la scène qui se déroula sous son nez... Et qui, réellement, était hilarante.
Elle dut prendre appui sur le meuble, ou le mur, le plus proche pour ne pas finir étaler par terre. Pourtant, la demoiselle essayait, tant bien que mal, de faire le moins de bruit possible... Mais son rire se faisait de plus en plus bruyant, bien qu'il soit mélodieux et christallin, il n'en était pas pour le moins dérangeant, et le bondinet aurait même pu le prendre mal... Surtout qu'elle ne put se retenir lorsqu'il tomba sur la demoiselle de la réception, qu'il avait essayé de draguer... Avec succès ou non.

Puis il raccrocha pour la deuxième fois. Et la jolie rousse était comme une petite fille impatiente attendant des nouvelles du Père Noël, de nouveau assise, les jambes croisées, un sourire étrange dessiné sur son joli minois.
Cependant, elle ne put longtemps garder ce sourire, presque niais, puisqu'elle perdit rapidement son calme lorsqu'il ouvrit la bouche à nouveau pour parler du téléphone... Même le meilleur comique, avec toute la volonté du monde, n'aurait pu faire quelque chose d'aussi désopilant.
Puis on frappa, et elle fut bien obligée de reprendre son sérieux, parce qu'il n'y avait que devant le frère de son ex qu'elle pouvait paraître aussi... Parce que de toute manière, elle le haïssait, et il n'y avait plus aucun espoir entre eux. Les autres pouvaient toujours tomber à ses pieds... Sans oublier qu'il fallait qu'elle garde un minimum de crédibilité pour garder son pouvoir.

Puis il partit... Et enfin, elle pu redevenir la Lita normale. Elle revint aussi vite que possible vers Christian, ou plutôt les bouteilles, avec difficulté.
Fière de l'effort qu'elle venait de fournir, elle s'assit à nouveau par terre, au pied du canapé, face à son interlocuteur, tout en attrapant la première bouteille que sa main rencontra.
Puis elle l'ouvrit d'une main, avant de boire au goulot.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 26 Déc - 12:25

Christian repensa à tout ce qui venait de se passer lorsqu'il porta le goulot de la bouteille à ses lèvres.

*Le téléphone est peut-être triste, je lui ai crié dessus trop fort ...*

C'était les résultats des bienfaits de l'alcool. Le téléphone lui pardonnera certainement et lui aura sans doute oublier le lendemain, en tout cas cela serait mieux pour sa santé mentale. Ce qui était moins "cool", c'était la petite discussion qu'il avait eu avec la blonde de l'accueil dont il se souvenait plus le nom. A vrai dire il ne l'avais sans doute jamais su. Cet histoire allait sans doute le gêner lorsqu'il sera sobre et qu'il la redécouvrira pour deux raisons. La première était psychologique. C'est qu'il détestait que les gens ne l'aime pas ce qui arrivait très souvent. Lita en était la preuve. La deuxième était plutôt d'ordre physiologique. Christian a certains besoins naturelles qu'il doit évacuer, et même si il était en incapacité ce soir là suite à la quantité d'alcool ingéré, il n'empêche que l'avoir pas très loin était plutôt confortable même si comme il l'a évoqué plutôt, il cherche à se caser et en a marre de ses histoires sans lendemain, il n'empêche qu'il est et qu'il restera un homme. Un homme bourré en l'occurrence. Lita n'avait pas prononcé un mot depuis bien trop longtemps, même si cela évite quelques crises de nerfs, Christian n'était pas réellement rassuré. Il voulu alors relancer le dialogue et chercha un sujet de conversation. Cela devait le concerner lui, car Christian aimait parler de lui, même souvent trop et que Lita détestait cela et parlait de sa situation amoureuse vu qu'il l'avait déjà exposer à la rousse et qu'il ne tenait pas à ce qu'elle sache trop de choses de lui. Une pensée lui vint alors à l'esprit. Vous savez, ce genre de pensé qu'y vous vient et que vous gardez pour vous car elle est à la fois personnelle pas vraiment réfléchi et que certaines personnes peuvent mal comprendre. Et bien il en eu une exactement pareille sauf qu'il ne pu s'empêcher de l'exprimer à voix haute pour qu'elle soit bien distincte aux oreilles de la rousse.

"Tu crois que si ça marche pas avec les filles je devrais essayer avec les hommes?"

Christian ne s'était jamais posé la question sur sa sexualité. D'après son père, on naissait tous bisexuel et on choisissait ensuite ses préférences. Christian s'était alors tourné vers les femmes. Mais évoquer ceci à voix haute, mêlé à l'alcool et à la présence de Lita qu'il ne pouvait pas réellement encadré, cette question le perturba tout de même. L'alcool l'emportait sur le tout, en temps normal Christian se serait contenté d'y réfléchir et peut être d'essayer plus tard, car il essayait un peu près tout ce qui lui passait à l'esprit pour ne pas avoir de regret. Mais soul, il zappa l'étape de la réflexion et se lança

"Si ça se trouve je me trompe depuis tout ce temps et c'est pour cela que j'arrive pas loin dans mes relations. Tu connaitrais pas un homme qui pourrait me servir de cobaye ?"

La délicatesse et la finesse avait disparue du monde de Christian. Elles étaient devenues un genre de "je te rentre dedans sans précaution et si t'es pas content c'est la même chose". Il lu l'étiquette écrit sur la bouteille qu'il tenait, en l'occurrence du whisky et porta la bouteille à ses lèvres avant de chercher du regard un alcool légèrement moins fort pour limiter la gueule de bois qu'il aurait le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 26 Déc - 15:16

Elle aurait aimé rester sérieuse, ne serait-ce parce que pour sa part il avait l'air d'être aussi sérieux que possible, mais aussi parce qu'elle avait trop bu pour chercher à blesser qui que ce soit.... Cependant, devant cette question, elle ne pu s'empêcher, une fois encore, de rire, presque de pouffer comme toutes ces dindes qu'elle détestait encore bien plus que Christian, si tant est que cela soit possible.
Il faut dire que la question n'arrivait pas à un moment opportun, et qui plus est, il restait maintenant moins d'alcool dans la bouteille que dans son sang... Cela ajouté au fait qu'elle voyait très mal ce dragueur de première, qui sautait toutes les minettes qui voulaient bien de lui et avait un goût et des idées purement masculins à leur sujet, sortir avec des hommes, maintenant ou jamais... Puis elle pensait à toutes ces pauvres filles, tombées dans les filets du blond, profondément amoureuse alors que de son côté il ne rélféchissait qu'avec la partie basse de son corps... La claque qu'elles se prendraient -et que se prendraient toutes ses anciennes compagnes- si elles apprenaient qu'il était homo....

Il lui fallut du temps pour arriver à maîtriser le fou rire qui s'emparait d'elle, alors qu'il était clair que son interlocuteur attendait de sa part autre chose que des éclats de rire.
Elle avait la mauvaise idée d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Pourquoi disait-il cela à elle? Qu'il détestait par dessus le marché, et à qui il préférait ne rien dévoilé de trop profond, de peur qu'elle en fasse une arme, ou même qu'elle le comprenne un peu trop.... Il parlait avec elle car il n'y avait personne d'autre, et que le flot de parole, de par l'alcool, devait être évacué quoi qu'il advienne.
Pas que le fait qu'il la déteste l'enchante... Elle n'aimait particulièrement pas que l'on puisse ne pas l'apprécier, mais elle avouait volontiers qu'elle le lui rendait bien, puisqu'elle le détestait tout autant, tout en étant persuadé qu'elle avait bien plus de raison elle de le haïr que le contraire.


-Je crois que tu as du raté ta jeunesse...

Avant de s'expliquer, elle prit une gorgée en plus, un sourire aux lèvres, tout à coup bien plus dans ses propres souvenirs que dans le moment présent.

-C'est le genre de choses que l'on tente tous quand on est jeune.

Elle même avait déjà, à plusieurs reprises, tentée sa chance sur l'autre rive... Et bien que ce puisse être agréable il est clair que pour elle rien ne vallait un homme.
Le nombre de fantasme qu'elle avait du attiser avec ce genre de relation... Elle sourit à nouveau.

-Mais il n'est jamais trop tard pour essayer..

Lita se plongea un petit moment dans ses pensées.. Connaissait-elle quelqu'un prêt à lui aussi coucher avec un autre homme?
Etrangement, et contrairement à la plupart des femmes sexy, elle n'avait pas vraiment d'amis gays, et était en permanence entourée d'hétéro... Qui préféreraient cent fois coucher avec elle qu'avec Chris....


-Mais tu vas devoir trouver un cobaye tout seul.

Elle se laissa glisser au sol et s'allongea, les genoux pliés, les yeux au plafond. Quoi qu'il arrive, elle ne perdrait pas une occasion de dire ce qu'elle, de son côté, en pensait; et c'est justement ce qu'elle s'apprêtait à faire.

-Si tu veux mon avis... En fait, même si tu le veux pas.... Je crois pas que tu te sois trompé... Tu es vraiment l'hétéro de base... Et c'est pas un compliment... Tu te verrais te comporter avec les femmes, les regarder... Et je suis sûre que tu penses pareil. C'est... A la fois complètement énervant et digne du parfait hétéro...

Ce qu'elle omis de dire, une fois de plus, est qu'elle aurait aimé, ou tout du moins préféré, qu'il pense aussi comme un hétéro en sa compagnie, ce qu'il n'avait jamais fait depuis le départ, comme si elle n'était pas digne du même regard ou des mêmes pensées que toutes les sal*pes avec qui il prenait du bon temps.
Ce n'était même pas de la jalousie... C'était... quelque chose auquel elle n'arrivait pas à donner un seul nom correct, mais qui la gênait et l'énervait au plus haut point.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 26 Déc - 16:25

Christian regarda Lita fixement. Il prenait la peine d'être sympathique, de lui dire quelque chose de personnel alors que cela le tuait intérieurement et elle se permettait de rire sous son nez ? C'est vrai que dit comme cela, les paroles du blond pouvaient paraitre stupides mais elle pourrait au moins faire semblant. Ce sentiment qui le rongeait il ne pu s'empêcher de l'exprimer à travers son visage. Puis la rousse prit la parole chose qu'elle n'avait pas faite depuis si longtemps. Il en avait oublié à quel point sa voix pouvait l'agacer, à quel point le sourire qu'elle montrait constamment l'horripilait. Elle se mit à lui dire qu'il avait sans doute raté sa jeunesse car c'est à cette période qu'on testait généralement ceci. Bien sur elle avait sans aucun doute déjà tenter l'expérience avec une femme, la question n'avait même pas frôlé Christian tellement elle lui semblait évidente. De plus en plus, Lita n'apparaissait plus à ses yeux comme une « femme », du moins pas comme celle qu'il avait coutume de ramener dans son lit. Il ne pouvait pas vraiment dire ce qu'elle était, à la fois une mangeuse d'homme assoiffée de sexe, quelqu'un qui lui ressemblait en quelque sorte mais en même temps tout ce qu'il détestait chez une personne.Il l'écoutait sans réellement l'écouter. Il entendait ses paroles, les comprenait mais le son de sa voix lui faisait grincer des dents. Il reprit la bouteille de whisky qu'il venait de poser et en bu une gorgée, puis deux et trois … Il cherchait absolument à faire disparaître la voix de Lita qu'il n'arrivait plus à supporter. Pourtant il en était habitué à la longue, à force de détester tout ce qui se rapportait de près ou de loin à la jeune femme ce sentiment ne voulait plus rien dire. Mais sans doute à cause de l'alcool qu'il venait d'ingérer, cela devenait de plus insupportable pour lui …


La rousse recommença à parler. Elle lui répondit qu'elle ne connaissait personne qui ne pourrait jouer les cobaye avec Christian. Jusqu'à présent ses paroles étaient plutôt neutre, même trop. Christian savait que dans quelques instants, elle commencerait à lui reprocher tout les malheurs de la Terre et qu'il devra encaisser. Pourtant il doutait en être capable, si le son de la voix de la Chairwomen l'agaçait déjà autant, qu'en serait-il lorsqu'elle se mettrait à lui balancer ses piques ? Elle se laissa glisser le long du canapé pour se retrouver allongée sur le sol. Christian se laissa aussi glissé et se retrouva à ses pieds. Au sens propre bien évidemment, jamais il ne serait à la merci de la rousse, du moins jamais il le serait volontairement. Elle se remit à parler et c'est à ce moment précis que les reproches arrivèrent sans même avoir pris la peine de les déguiser.
Elle lui dit qu'il était le parfait hétéro de base, un parfait goujat avec les femmes qui les traite comme de la viande. Elle y allait un peu fort là. C'est vrai que Christian n'était pas le plus grand des gentleman mais quand même, cela ne lui plaisait pas ces aventures d'un soir et ce que peu de gens savent c'est que très souvent ce sont les filles qui ayant eu écho de sa réputation font en sorte que cela n'aille pas plus loin. Cela devait être la principale différence entre le blond et la rousse, Lita aimait ce qu'elle faisait et s'en amuse alors que Christian commençait à trouver cela lassant … La voix de Lita résonnait dans sa tête pendant qu'elle lui parlait, il entendait un écho infernal, insupportable dans ses oreilles et il ne pouvait pas en échapper.

* Stop, la ferme, j'en peux plus …. *

Pendant qu'elle débitait ses paroles, il rampa doucement jusqu'à la tête de la rousse. Il devait faire absolument quelque chose pour faire taire Lita et il ne voyait qu'une seule solution. Arrivé là où il souhaitait être Lita semblait avoir fini de parler. Il pouvait donc s'arrêter et ne pas faire ce qu'il avait en tête. Mais par peur qu'elle se remette à nouveau à parler il décida à se lancer. Il embrassa alors Lita un court instant avant de se laisser tomber à ses côté en prononçant d'une vois haletante à la limite de la crise.

« La ferme, la ferme, le ferme. S'il te plait, tais-toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 26 Déc - 20:14

L'homme venait de faire la seule chose à laquelle elle ne saurait jamais quoi lui répondre.... Un long moment elle resta pétrifiée, coupée dans ce qu'elle allait dire, à savoir qu'il n'était pas moins, à son égard, un parfais gay, puisqu'elle était sûre de pouvoir se déshabiller devant lui sans que cela ne lui fasse rien, comme elle pouvait l'embrasser sans qu'il pense une seconde à aller plus loin, ou même à continuer le baiser...
Mais c'est justement par ses lèvres qu'elle s'était faite interrompre. En elle, pour plusieurs raison, elle bouillait. Déjà parce qu'il avait eu l'impmertinence de lui faire cela, alors qu'elle savait très bien à quel point il la détestait, mais aussi à cause des souvenirs, peu sympathique que cela ramenait en elle... Il avait abusé d'elle, à une époque, et le goût simplement de ses lèvres n'avait de cesse de lui rappeler... Mais elle ne pouvait s'empêcher de le haïr aussi parce que s'il y a une chose qu'elle ne pouvait lui reprocher, c'était bien sa façon d'embrasser... Sans oublier que sa haine était de bonne guerre, comme si, de toute façon, il ne pouvait exister d'autres sentiments entre eux.
Cependant, c'est elle aussi qu'elle détestait, pour être parfois si faible...

Ces premiers mots, toujours embués par l'alcool, furent mumurés, si bien qu'elle ne su même pas s'il les avait entendu... Mais de toute façon, ce n'était pas tellement pour lui qu'elle les proférait.


-Chut.... Je te hais...

Peut-être bien que cela manquait de conviction, pourtant, le coeur y était, mais elle ressemblait, en cet instant, assez à une vieille sur son lit de mort, forcée à parler bas, et incapable de faire le moindre mouvement.
Elle resta encore un long moment couchée, la respiration saccadée, comme si elle allait à tout moment changé d'état, pour vomir, ou pleurer, ou même s'énerver, les poings serrés, sans laisser transparaître autre chose qu'une haine tenace, alors que l'on voyait facilement que ce n'était pas le seul sentiment qu'en ce moment elle épprouvait.
En elle, comme chaque fois qu'il était non loin, c'était une bataille indicible, quji ne cessait de faire ravage... Et lorsque c'était aussi visible qu'en cet instant, cela devait faire un bien fou à Christian.

Finalement, d'un mouvement brusque elle se rassit, sans savoir encore, tout comme son interlocuteur, qu'elle côté céderait le premier, et la façon dont elle allait réagir.
Et dire que l'une de ses envies, entre le pendre et lui enlever les parties génitales, était de recommencer, de se pencher à nouveau, pour sentir une fois encore ses lèvres... Cette pensée seule la dégoûtait, et le fait qu'elle se retenait en grosse partie, simplement et seulement parce qu'elle savait qu'elle ne serait bien accueillie lui donnait envie de vomir.
Heureusement, l'alcool lui laissa un préavis, car, une fois assise, elle mesura l'étendue de sa critinerie, trop obstinée par ce qu'il venait de faire, elle en avait oublié que se lever rapidement avec tant d'alcool dans l'estomac n'était pas conseillé.
Aussi se prit-elle la tête, espérant qu'elle arrêterait vite de tourner. Lorsque ce fut fait, d'une main, sans quitter des yeux le blond, elle rattrapa sa bouteille, et but plusieurs gorgées.

Sa haine augmentait encore... Ca lui plaisait, visiblement, de s'amuser avec elle, avec cette cruauté offusquante, ce n'était pas la première fois qu'il jouait ainsi avec elle... Et certainement pas la dernière.
Cette pensée seule suffit pour effacer le goût de ses lèvres.
A présent, elle avait une vague envie de casser tout ce qui lui passait par la main, même si cela devait être Chris.... Néanmoins elle arriva à se retenir, et à se canaliser assez pour ne lui lancer qu'une regard assasin. Son sourire avait disparu depuis bon nombre de temps et ne reviendrait sûrement pas embêter Mr Cage avant quelques années.


-L'alcool te réussi pas... Tu peux m'expliquer à quoi tu joues?

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Dim 27 Déc - 19:29


Il avait réussit. Certes la méthode n'était pas réellement conseillée lorsque l'on se retrouvait face à Lita surtout si l'on tenait à sa masculinité mais peu importe. Elle s'était tu, ce sourire immonde qui ornait constamment son visage avait disparu, il avait réussi et n'en était pas peu fier. Là où il fut étonné c'est à quel point Lita semblait déstabilisé par ce baiser, même si à première vue il n'avait pas beaucoup de sens. Il se résumait uniquement à une pulsion que Christian avait pour diverses raisons. Ses sentiments envers la rousse étaient très paradoxales. Autant il la détestait, il ne la supportait que très rarement, autant la voir aussi faible, aussi démuni le rendait triste voire coupable. Il ressentait que peu souvent ce sentiment, pour preuve la dernière fois c'était lors du stupide pari qui avait envenimé les relations entre Lita et Christian et pour lequel elle refusait de la pardonner. Puis la rousse se mit assise d'une manière trop rapide pour quelqu'un qui avait bu. Elle devait très certainement en subir les conséquences car elle se tint la tête entre les deux mains. Il se mit alors à lui caresser le dos doucement. Ce geste était avant tout amical, Christian souhaitait réconforter Lita qui semblait très mal en point mais il aurait sans aucun doute aucune difficulté à le faire passé pour de la provocation si jamais Lita commençait à trop se sentir en confiance. Christian resta quelques minutes comme cela et pour la première fois depuis son entrevue avec elle, il se sentait bien, serein, apaisé. Bien sur connaissant Lita, cela ne pouvait pas durer et elle ne mit pas trop longtemps à casser cette situation.

-L'alcool te réussi pas... Tu peux m'expliquer à quoi tu joues?

N'avait-elle pas compris que le premier but de se baiser était qu'elle se taise ? Qu'il tenait à stopper sa voix qui accentuait de plus en plus son mal de tête ? Mais ce qui énerva le plus Christian, c'était les paroles qu'elle avait prononcé. Il se mit dans la même position qu'elle en prenant plus de temps et ne pouvant retenir plus longtemps sa colère, il déclara:

« A quoi je joue ? Tu me demandes à quoi je joue ? J'en ai ras le bol Lita tu vois, tu m'insupportes. J'ai tout essayé pourtant, j'ai pris sur moi, je suis entré dans ton jeu, je t'ai même embrassé pour que tu te taises alors que je savais parfaitement que c'était une très mauvaise idée et toi tu oses me demander cela ?
Tu es rancunière à mourir. Quand j'ai reçu ta lettre j'ai cru que tu avais réussi à me pardonner. Je ne m'attendais pas à ce que l'on soit amis, mais au moins à de la courtoisie ou à de l'indifférence, mais pas à ça. C'était il y a tant d'année que j'ai l'impression que cela fait des siècles que j'ai fait ce pari idiot. Depuis j'ai changé, j'ai passé la trentaine, j'ai mûri même si parfois je reste un adolescent dans ma tête. Et toi tu ne le vois pas, tu ne vois pas que je ne suis plus le même.
Je joue à essayer de faire des efforts parce que je sais que ce que j'ai fait t'as blessé. Mais c'est impossible vu que dès que je fais quelque chose, tu te braques tout de suite. Tu n'as pas changé et ce n'est vraiment pas un compliment. Ce que je t'ai fait, tu l'a fait à tellement de mecs que c'est presque dégueulasse que tu m'en veuilles autant.
J'ai cru qu'au fond on avait quelques points communs, mais en fait on en a vraiment pas. Changer de filles tout les soirs ça ne me plait plus, je n'aime plus ça, alors que toi cela t'amuse. Ça t'amuse de te dire que les mecs sont à tes pieds parce que cela te donne l'impression d'être forte car en réalité tu es faible Lita, tu es faible ... »


Christian avait lâche tout ses sentiments dans ses paroles au point que ses yeux étaient devenus embués. Il se laissa alors doucement tombé sur le dos en caressant la main de Lita. Il ne voulait pas vraiment lui faire de mal car ce jeu commençait à l'exaspérer mais il ne pouvait montrer la vérité à Lita. Il se mit alors à murmurer.

« J'ai changé Lita … tu ne peux pas m'en vouloir car je ne suis plus le même ... »
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Dim 27 Déc - 21:47

Le discours de Christian tomba, inattendu, comme une fatalité... Et Lita ne pouvait rien faire pour s'en protéger. A mesure que le temps passait, pour des raisons diverses et variées, elle aurait aimé se trouver loin d'ici, dans une autre pièce, un autre établissement, un autre état, un autre pays, une autre dimension... Bref, partout plutôt qu'ici...
Quelle idiotie que de l'avoir embauché, et encore plus bête d'avoir décidé de venir ici, lui souhaiter la bienvenue, alors qu'elle n'en avait pas plus envie que lui...

Au début, ce fut, une fois encore, la colère qui la submergea, alors qu'il y a encore quelques instants, elle épprouvait tout de même une certaine sympathie à son égard. Mais, bien vite, alors qu'elle essayait tant bien que mal de garder un visage dur, parce que cela vallait mieux que de montrer ses réels sentiments, c'est la tristesse qui prit le dessus, une tristesse lancinante. Parce qu'elle savait pertinemment qu'il avait raison, parce qu'il avait su lire en elle, même si, de la façon négative dont il en parlait, on pouvait juger qu'il avait mal traduit ce qu'il avait lu.
Alors, petit à petit, pendant qu'elle subissait le flot ininterrompu de ses paroles, elle se recroquevilla sensiblement, gardant autant de dignité que possible, impassible, comme si ses paroles ne l'atteignaient pas le moins du monde. Les paupières fermées, elle accusait le coup; mais s'il avait pu lire au fond de ses yeux verts, il serait sûrement parvenu à lire la douleur aigüe qui agitait la demoiselle.
La dernière phrase finit de l'achever. Elle était faible, en effet, en cet instant c'était encore plus palpable que d'ordinaire. Cet air fier, sûr d'elle, hautain... Ce n'était qu'une façade... Mais comment l'avouer, surtout à celui qu'elle considérait depuis si longtemps comme le dernier de ses amis?
Elle avait besoin de sentir son petit monde à ses pieds, parce que chaque jour de plus en plus elle perdait foi en elle. Au début, oui, ça avait été un jeu, un agréable moyen de s'amuser; mais depuis longtemps, c'était devenu vital, une façon de se rassurer, parce qu'elle avait peur de ne plus plaire, comme tout un chacun peut-être, peur de vieillir, ou de ne plus s'attirer les grâces de qui que ce soit. C'est cette partie qu'il ne semblait pas comprendre, sans même concevoir ce qui la poussait à faire ce qu'elle faisait, il la jugeait, et la condamnait. Sauf qu'elle-même ne pouvait pas lui expliquer. Mettre des mots là-dessus était un calvaire, et, de toute façon, en cet instant, elle était dans l'incapacité totale d'émettre un quelconque son ressemblant de près ou de loin à un mot.

Elle ne voulait admettre que sa vie ressemblait d'avantage à un champ de bataille qu'à une vie normale -si tant est que la normalité existe. Comme elle ne voulait pas admettre que c'était un rôle qu'elle jouait à la face du monde, un rôle qu'elle se jouait à elle-même, ne voulant ouvrir les yeux, par peur de la douleur que cela allait causer: ce n'était pas elle, ce n'était pas la Lita qu'elle avait été, il y a des années, avant qu'elle ne rencontre Edge. La jeune fille passionnée, souriante et pleine de joie de vivre, que le public ne cessait d'acclamer, prête à se battre contre tout et n'importe quoi, mais pas pour les raisons qu'elle avait à présent de suprématie... La demoiselle qui avait, à contre coeur, couché avec un monstre avec le seul espoir qu'il épargne son copain... Non, ce n'était plus elle, elle ne semblait plus être vraiment elle.
La rousse était restée la femme de petite vertue qu'elle avait été avec Edge, obéissant à ses désirs, prête à coucher pour réussir, pour trouver un partenaire à son nouveau mari, ou pour éviter tout autre difficulté qui se profilait sur son chemin... Certes, ça avait été magnifique le temps que ça avait duré, mais les mauvaises habitudes ne l'avaient plus quittées. Et, en y réfléchissant bien, les ennemis s'étaient dressés sur sa route, peut-être plus encore que les alliés.... A moins que ce soit l'alcool et la présence de Christian qui lui fasse penser cela, qui sait ce qui lui passerait dans le crâne si c'était face à son frère qu'elle se trouvait?

Ce n'est que lorsqu'elle ferma le poing, essayant tant bien que mal de se maitriser, qu'elle sentit, sur sa main la main de l'homme qui partageait avec elle la pièce.
Elle ne bougea pas pour autant. Cherchant plutôt ce qu'elle devait, ce qu'elle allait, devenir. Lita aurait aimé avoir l'opportunité de redevenir elle, mais c'était impossible... La question était de savoir si elle aurait toujours la force de faire semblant face à lui.
Cependant, sa main lui avait rappelée sa présence.... Il attendait peut-être une réponse... Et même s'il n'en attendait pas, elle se devait de lui en donner une, d'une voix égale, maitrisée... Alors qu'elle se maudissait d'avoir tant bu, ce qui devait forcément être la cause de tant de mélancolie et de tristesse.
Avant de produire la moindre phrase, elle s'assura d'avoir l'air de parfaitement maitrisé la situation, ce qui n'était plus le cas depuis longtemps.... Cependant, lorsqu'elle fut prête à parler, elle ne su que dire... Devait-elle à son tour annoncer la vérité, de but en blanc, quite à, tout d'un coup, paraître plus fragile, ou était-il préférable qu'elle continue sur la voie qu'elle suivait depuis si longtemps, quite à couper complétement la communication entre eux.

La jolie rousse glissa vers lui son regard et, pour la première fois depuis une éternité, elle ne voyait plus un agresseur, mais presque un ami, un allié, peut-être parce que placée là sa main semblait vouloir la soutenir, peut-être parce qu'il avait l'air -ou lui apparaissait- plus... humain, plus vulnérable soudainement.
Au risque de le regretter demain, lorsqu'elle aurait retrouvé assez de neuronnes pour réfléchir sérieusement, elle n'allait pas cacher la vérité, elle allait se rabaisser, quitter la peau de la fille bien trop sûre d'elle qu'elle avait endossée il y a si longtemps...

-Non, je ne t'ai jamais pardonné, parce que dans cette histoire j'ai été plus sincère que toi, au commencement du moins, je n'ai pas réussi à te pardonner car rarement on est arrivé à me faire souffrir comme tu l'as fait. La plupart des personnes pensent que c'est une affaire d'égo, et c'est vrai que tu as pas mal secoué le mien, mais j'ai bien peur que ce ne soit pas la seule chose que tu aies bousculée en moi. C'est pour ça que je me braque, et j'ai peur de tout tes gestes, de toutes tes paroles, parce que je ne trouve plus en toi la sincérité, ou j'ai peur de ne pas la trouver. Je ne sais jamais quand tu joues et quand tu ne joues plus... Le baiser, c'était un jeu.

Elle glissa son regard vers leurs mains, qu'elle fixa un petit moment, avant de reprendre la parole, sans plus oser le regarder, trouvant déjà qu'elle en avait trop dit.

-Et ça, c'est quoi?

A nouveau, elle se tu, plus longuement, en se remémorant ses dernières paroles.
Comment pouvait-il croire que ça l'amusait encore? La réponse était simple, parce qu'elle semblait s'en amuser et qu'il avait, comme beaucoup, perdu son estime pour elle, si tant est qu'il en ait eu un jour. Pourtant, c'était d'autre chose qu'elle rêvait, mais elle avait à la fois envie et peur de se caser... D'autant plus qu'elle n'avait visiblement pas trouvé l'homme avec qui envisager une relation sérieuse, et qu'elle n'aurait ensuite plus aucun moyen de se convaincre qu'elle pouvait toujours plaire, alors qu'elle semblait en avoir plus besoin de jour en jour.


-Ma situation ne me plaît pas plus qu'à toi... Sauf que de toute façon, je suis obligée de m'en contenter, et que je préfère faire semblant que tout va bien dans le meilleur des mondes, plutôt que de me plaindre, et de divulguer au monde entier mes faiblesses. Je n'en peux plus de la futilité avec laquelle je remplis ma vie, ça ne m'amuse plus depuis longtemps... Mais il n'en reste pas moins que j'en ai besoin.

Quant à sa faiblesse, elle n'ajouta pas de mots dessus, le fait même de penser à dire clairement à quel point elle pouvait être fagile la rendait malade. Et puis... Avec ce qu'elle venait de montrer, il n'avait pas besoin d'un dessin pour comprendre qu'il avait raison.

Seul point positif, elle n'avait pas fondu en larme, ni même laissé ses yeux s'embuer et moins encore sa voix trembler.



Hg: Ca sent le face turn moi je dis^^

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Lun 28 Déc - 1:15

Lita resta un long moment sans parler. Christian ferma les yeux en continuant de caresser la main de la rousse. Il s'en voulait de s'être emporté comme ça, de ne pas avoir prévenu ne serais-ce que pour la préparer à ce qu'il allait dire. Mais c'était l'unique moyen qu'il avait trouvé pour lui faire comprendre. Peut-être qu'elle ne s'en souviendrais plus le lendemain ? Lui savait qu'il n'oublierais pas car ce qu'il venait de ressentir, se mélange de sensation qui dansaient dans son estomac était bien plus puissant. Il voulut dire quelque chose durant ce silence, marmonner des excuses mais sa voix allait le trahir, ses émotions ayant prises une ampleur trop importante. Ses yeux fermé, il les sentait humide, ce qu'il venait de faire ne lui plaisait pas énormément mais il devait le faire. C'est ce qu'il avait trouvé afin de garder la conscience tranquille.
Il sentit Lita bouger. Il continua de caresser sa main tout en gardant les yeux fermés, il ne voulait pas voir l'état dans lequel il l'avait mis, pour ne pas heurter l'égo de Lita qu'il connaissait assez fort. Il la sentit alors encore une fois bouger mais cette fois-ci il ne pu s'empêcher d'ouvrir les yeux. Il croisa alors le regard de Lita. Il n'arrivait pas à les fixer et était obliger de les fuyer. Elle se mit alors à lui parler. A lui dire que l'histoire qu'elle avait eu avec lui l'avait profondément marqué. A quel point il l'avait perturbé qu'elle était devenue en quelques sortes paranoïaque, ne sachant jamais s'il était en train de jouer ou non. Elle lui expliqua ensuite que sa situation ne lui plaisait pas mais qu'elle se devait de faire semblant. Elle désigna alors leurs mains en lui demandant si c'était encore un jeu. Il se redressa alors afin de se retrouver dans la même position que tout à l'heure ...

"C'est ton jeu Lita ! C'est toi qui décide des règles, c'est toi qui décide quand on joue. Depuis le début c'est toi qui a tout le contrôle dessus. J'ai tenté de le stopper plusieurs fois mais tu ne prenait pas la perche que je te tendais. Je te suis depuis le début. Si tu penses que le baiser était un jeu, vas-y pense le. Si tu penses que quand je te prend la main c'est un jeu, pense le. Si tu penses que quand je te parle je joue avec toi, pense le aussi. Et si tu pense que quand je fais ça, c'est un jeu ..."

Christian déposa ses lèvres sur la joue de la rousse avant de continuer.

"... et bien pense le. Je suis en paix avec moi même et je m'en fiche que tu penses que ce n'est pas sincère car je sais quand je le suis. C'est ton jeu, si tu ne veux pas me croire, ne me crois pas, si cela t'aide à penser que je te mens constamment et bien j'en suis ravi."

Il lâcha alors la main de Lita pour la posez à côté.

"Tu as besoin d'un monde d'apparence ? Tu veux montrer à tous que le contour soit magnifique mais que l'intérieur est pourrie. Parce que regarde ce qu'il se passe lorsque l'on brise ta carapace. Ça te fais mal, tu souffres. Pourquoi est-ce que tu t'infliges tant de souffrances pour les autres ? Pourquoi ne pas juste vivre ta vie, chercher ton bonheur et l'envoyais dans les dents de se qui te jugeait lorsque tu le trouves. Pourquoi chercher ce qui est malsain alors que tu pourrais parfaitement être heureuse si tu t'en donnait la peine ?"

Christian regarda alors pour la première fois Lita droit dans les yeux. Il ne les voyait pas très bien à cause de l'humidité des siens mais il voulait juste montrer sa présence, il voulait juste montrer à Lita que ce qu'il disait avait pour but de l'aider et non de la détruire. Il voulu lui reprendre la main, la serrer , avoir un contact physique mais il préférait attendre qu'elle prenne l'initiative de peur d'être rejeté ...



HG: Si tu le dis Wink
Fais un peu tâche mon truc à côté du tien xD'
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Lun 28 Déc - 3:45

Les sentiments en elle se bousculaient... Mais il était à présent trop tard pour désirer encore être engloutie par le sol, ou enlevée par des extra-terrestres, elle avait même envie de se souvenir de cette soirée, parce qu'au-delà de tout ce qu'elle prenait dans la tête, c'était peut-être un déclic ou, du moins un changement, s'oppérait en elle... Et l'idée que c'était entièrement grâce à Christian ne la révoltait pas autant qu'avant, au contraire, peut-être même arriverait-elle à lui être reconnaissante pour tout ce qu'il se permettait de dire à son sujet... Pour l'instant, de toute manière, la tristesse n'avait pas l'air de vouloir se calmer, elle grondait encore en elle, féroce, hurlante et impossible à faire taire.

Il lui fallu du temps pour remarquer que lui aussi n'avait pas l'air bien... Et pourtant elle n'arrivait à en saisir la cause. Elle ne comprenait pas, et aurait aimé arriver à être si clairvoyant que lui en cet instant, mais ce n'était le cas, et sa douleur prenait une place tellement importante dans sa tête que son cerveau en était paralysé, si bien qu'elle devrait sûrement attendre demain avant d'avoir la moindre chance d'avoir ne serait-ce qu'une hypothèse.... Qui ne servirait plus à rien, puisque le moment lui aurait déjà glissé entre les doigts, tout comme il aurait glissé entre ses mains bien plus masculines.

Elle lui en voulut un peu parce qu'il ne répondait pas à ses interrogations, et parce qu'elle avait comme l'impression qu'il essayait de l'embrouiller. Elle n'en était pas plus avancée avec ce qu'il venait de dire, parce que, certes, elle prenait les choses comme elle le voulait, mais même si elle se persuadait qu'il jouait, ou non, il y avait toujours une vérité, qui pouvait différée de la sienne.... Et c'est ça qui lui faisait peur. D'autant plus qu'elle était effrayée à l'idée qu'il puisse encore une fois se moquer d'elle sans qu'elle s'en rende compte, surtout que c'était un moyen très sûr de la faire énormément souffrir, à nouveau.
Une chose, là-dedans, restait sûre... Elle n'avait plus la moindre envie de jouer, de dissimuler, de se cacher, de ne pas être foncièrement sincère... Du moins plus avec lui. Cependant, elle n'avait aucune envie de formuler cette envie en une phrase, elle pensait qu'il comprendrait sans qu'elle ait à le formuler... Au pire, il ne le saurait pas....
Ce qu'elle aurait aimé être sûr qu'il puisse être sincère, avant de faire quoi que ce soit... Mais cette fois, elle se devait d'avancer sans filet, comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps.... Et advienne que pourra.

-Que tu te fiches de ce que je pense, passe encore.... Et je sais que tu arrives à discerner quand tu es sincère, ou non... Mais moi il y a longtemps que je ne suis plus, et c'est par peur que j'ai préféré me dire que tu n'étais jamais sincère... Mais si je dois commencer à me poser à chaque fois la question.... Je suis déjà assez perdue sans avoir besoin de ça... Je ne peux pas deviner, Christian... Et je préférerais te croire sincère.

Elle ne savait ce qu'elle attendait de lui. En tout les cas, elle soupira, baissant du même coup le regard. Peut-être qu'elle s'attendait à ce qu'il lui dise, simplement, qu'il était sincère, cela lui aurait suffit, pour une fois, elle l'aurait cru, parce qu'elle avait à nouveau envie de le croire... Ce qui impliquait que si jamais il s'amusait encore avec elle, elle prendrait une claque encore plus énorme que la première fois. Mais elle se doutait que de toute façon jamais il ne lui dirait s'il était sincère, comme elle ne voulait dire que, pour elle, c'était la fin des hostilités, même si c'était ce qu'elle pensait -il fallait ensuite voir si elle pensait pareil demain matin... Ce qui, objectivement, n'était pas évident.

La demoiselle voulut lever le regard, mais c'est à ce moment là qu'il se remit à parler... Et c'est telle une petite fille que l'on gronderait qu'elle resta, le regard baissé, à se dandiner sur place, une petite moue sur la figure, les cheveux qu'elle avait calés derrière ses oreilles tombant par mèche devant son visage fixant obtinément le sol.
Il avait sûrement raison, comme souvent en ce moment... Mais il n'était pas aisé de changer les habitudes de plusieurs années... Elle ne savait plus réellement ce qu'elle voulait, effet de l'alcool ou d'un trop long coma, mais il était clair que ce ne serait pas simple... Beaucoup plus difficile que de jouer avec des futilités comme elle en avait pris l'habitude.

Il avait finit de parler, et, doucement, comme une petite fille coupable, elle releva vers lui ses yeux verts embués, qu'elle essayait tant bien que mal d'asséchés, mais qui finissait toujours par se retrouver submergés à chaque fois qu'il ouvrait la bouche.
C'est avec un élan tout naturel qu'elle se jeta à son cou par la suite, dès que ses yeux eurent rencontrés les siens. Elle le regretterait, peut-être, un jour... Peut-être, mais pour le moment elle se laissait aller, reprenant une vieille règle de conduite qu'elle avait finit par oublier 'Live for the moment'... Tant pis pour demain, si aujourd'hui ça lui faisait plaisir.
Elle resta un moment pendue à son cou, le temps de retrouver son calme. Pas longtemps tout de même, fallait pas exagérer, ils venaient à peine d'essayer de recoller ce qu'il restait comme morceaux, et elle trouvait qu'elle y était déjà allée un peu fort... Carpe diem.



Hg: Quantitativement, certes, mais qualitativement tu vaux bien mieux^^
Et tiens, pour la peine, je suis quantitativement revenue à ton niveau Razz

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Lun 28 Déc - 18:07

Lita était surprenante de par sa réaction. Elle était redevenue une petite fille, fragile qui ne resta silencieuse en long moment avant de rompre cet instant.

-Que tu te fiches de ce que je pense, passe encore.... Et je sais que tu arrives à discerner quand tu es sincère, ou non... Mais moi il y a longtemps que je ne suis plus, et c'est par peur que j'ai préféré me dire que tu n'étais jamais sincère... Mais si je dois commencer à me poser à chaque fois la question.... Je suis déjà assez perdue sans avoir besoin de ça... Je ne peux pas deviner, Christian... Et je préférerais te croire sincère.

Puis elle se jeta dans ses bras sans prévenir. A cet instant Christian était partagé. Que devait-il faire, poursuivre l'étreinte ou la repousser. Car même si depuis quelques minutes la situation avait changée, les sentiments qu'il ressentait depuis le début de leur entretien ne pouvaient disparaître aussi facilement. Il avait toujours un arrière goût de haine même s'il devenait de moins en moins fort. De toute façon, il n'eut le temps de rien faire car Lita arrêta très vite l'étreinte. C'était encore trop tôt pour un trop gros contact physique entre eux. Il resta sans bouger un long instant. Elle attendait surement une réponse mais que pouvais t'il dire ? Il ne pouvait pas changer grand chose au fait qu'elle ne le trouve pas sincère car c'était une chose qu'elle s'était persuadé depuis tant d'année qu'il était très certainement marqué à l'encre indélébile en elle.

« Je ne peux rien y faire. Je ne peux pas te faire penser ce que tu ne penses pas. Je ne peux pas te faire croire que je suis sincère si à tes yeux c'est l'inverse, même si le geste ou la parole est plus que sincère. C'est impossible de connaître la réelle pensée des gens sauf si tu es médium. Tu peux uniquement leurs faire confiance, dans l'espoir qu'il ne la trahiront jamais car je sais à quel point ça fait mal et tu le sais aussi. Si tu n'as pas confiance en moi, si tu as peur d'être blessée, je ne peux absolument rien faire. Je peux juste te dire que quand ça fait mal, quand tu souffres, cela prouve que tu es vivante, que tu es bien toi et non une façade. Souffrir fait parti de la vie, même si ça fait peur ... »

Il ne pouvait pas réellement l'aider dans cette quête de la vérité. Car lui même ne savait vraiment jamais ce qu'il pensait de Lita. Tantôt il la détestait, tantôt il l'appréciait. Tantôt il avait envie de l'étrangler et tantôt il lui caresser la main. C'était à elle de discerner, à elle de se jeter. Il avait fait un pas vers elle aujourd'hui. C'était même plus qu'un pas, il avait parcouru des kilomètres. Et si elle voulait continuer, c'était à elle de faire le reste du chemin

Christian commençait à fatiguer. Surement un mélange de ce qui venait de se passer et de la quantité d'alcool qu'il venait d'ingérer. Il ne regardait plus Lita, mais au loin devant lui, pour qu'elle ne remarque pas cette fatigue car il savait parfaitement que cela ne pourrais ce passer uniquement maintenant ou plus jamais. Pourtant il n'arrivait pas à s'empêcher de cligner des yeux. Ses paupières devenaient beaucoup trop lourdes pour rester ouvertes constamment. Il avait besoin de quelque chose pour le tenir éveillé, n'importe quoi. Il serra alors doucement la main de Lita. Le contact ne s'effectuait qu'avec une partie minime du corps et n'était pas prévu pour durer mais pourtant cela gêner Christian, la rousse avait changé mais l'ancienne image n'avait pas encore complètement disparu.
De toute façon résister était beaucoup trop dur. Il se laissa basculer en arrière en baillant avant de dire à Lita d'une voix plutôt faible.

« Je suis trop fatigué. La nuit porte conseil tu sais, alors on en reparlera demain si l'on s'en souviens, bonne nuit. »

Puis Christian s'endormit. L'étreinte de sa main se desserra mais elle resta en contact avec celle de Lita lorsqu'il s'en alla au pays des rêves ...
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Lun 28 Déc - 18:52

Ce soir pour la première fois depuis longtemps, elle avait renoncé -et n'avait eu- à faire semblant. Cela n'était peut-être pas beau ou agréable à voir, les traits en demeuraient encore confus, et elle se perdait elle-même, parce qu'en elle rien n'était clair, convaincue de ne pas apparaître plus clairement à son interlocuteur, qui s'en trouvait assomé de fatigue.

Elle méditait ses paroles quand il lui avoua qu'il ne pourrait se tenir encore éveillé longtemps. Elle voulait bien croire qu'il ne jouait plus, parce qu'à force tout jeu devenait lassant, et qu'elle même ne le supportait plus... Mais elle ne pouvait empêcher cette petite voix dans sa tête ce petit doute de naître en elle, la rendant toujours sceptique... Il y avait tellement de temps qu'elle n'avait plus prit la peine de se demander s'il y avait ne serait-ce qu'une infime touche de sincérité dans ses paroles ou ses actions qui lui était à présent difficile de pouvoir admettre qu'il était lui aussi capable d'arrêter le jeu.
Pour ce qui était de la confiance, c'était une question encore plus épineuse, parce que même sans l'avoir tant haï, elle aurait eu le plus grand mal à lui faire confiance, parce qu'il l'avait trahi, et que sa haine montrait bien qu'elle n'avait jamais cherché à oublier cet 'incident'.... Pour le faire confiance, elle devait le croire sincére, et pour le croire sincére, elle devait lui faire confiance, c'était un cercle vicieux qui ne lui plaisait guère.... Et qu'elle se devait d'affronter toute seule, comme une grande.
Souffrir fait partie de la vie, elle soupira. Cela faisait tellement d'années qu'elle avait par tout les moyens cherché à éviter la souffrance morale, à se cacher pour ne pas qu'elle la trouve, jusqu'à en devenir ce qu'elle était devenue, que souffrir lui faisait vingt fois plus mal que ça aurait du, et la claque de réveil en était d'autant plus violente.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Il dormait déjà quant elle daigna le regarder. Et c'est avec un petit sourire qu'elle accueillit cette constatation, d'autant plus qu'il avait l'air si innocent lorsqu'il dormait, presque angélique, qui lui donnait l'air agréable.

-Bonne nuit, murmura-t-elle, tout en laissant sa main libre glisser dans le peu de cheveux qui lui restait.

Finit les bisounours, même elle se demandait comment elle pouvait parfois être si pathétique....
En attendant, elle devait rentrer. Elle se leva lentement, histoire de ne pas se sentir trop mal, ou de vomir sur le sol -ou sur Christian- tout ce qu'elle venait d'ingérer.
Une fois debout elle se dirigea tant bien que mal dans la salle de bain pour aller voir à quoi elle ressemblait. Après la moitié de la nuit passée à boire, parler, s'énerver et pleurer, elle ne ressemblait pas autant à une femme qu'à un cadavre. Il était clair qu'elle ne pouvait sortir ainsi, risquant de croiser n'importe qui. C'était indigne de la Lita hautaine et sûre d'elle qu'elle montrait au monde.... D'autant plus qu'elle arriverait à peine à marcher en se cramponnant aux murs du couloir, et qu'il ne fallait pas lui demander de marcher droit.... Ou même d'arriver à retrouver la clé de sa loge, et encore moins d'arriver à la mettre dans la serrure.
Il y avait de fortes chances pour que demain elle ait honte, mais il fallait qu'elle reste ici. Elle ne pouvait pas bouger, et mettrait le reste de la nuit à atteindre son lit, et tant pis si demain matin elle le croisait, elle baisserait les yeux et s'en irait aussi vite que possible, car le souvenir de cette nuit reviendrait et que, par dessus le marché, elle avait la tête hideuse de quelqu'un qui avait passé la nuit qu'elle avait passé. Avec un peu de chance, même, elle se léverait assez tôt pour qu'il dorme encore. Elle n'aurait alors plus qu'à partir comme si de rien n'était.

Elle sortit de la salle de bain en se demandant si elle devait pas le mettre sur un endroit plus confortable que le plancher, comme le canapé ou son lit. Mais elle abandonna bien vite l'idée, de peur de le réveiller, alors qu'il commençait sûrement déjà à avoir les idées plus claires qu'elle. S'il se réveillait durant le peu de nuit qu'il leur restait, il irait lui même se coucher dans son lit, ou même sur son canapé s'il n'avait pas la force d'aller plus loin. En attendant, c'était elle qui prendrait place à côté de lui, sur le divan, non sans avoir, sous l'effet, sûrement encore, de l'alcool, décidé de chercher une couverture dont elle se servit pour couvrir Mr Cage.

Enfin, elle se coucha et tomba presque aussi vite que lui dans un sommeil profond et sans rêve.

Ce soir pour la première fois depuis longtemps, elle avait renoncé -et n'avait eu- à faire semblant, et pour ça, du moins, elle le remercierait toujours.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 29 Déc - 20:37

Christian fit un rêve étrange cette nuit-là. Le genre de rêve où quand vous vous réveillez, vous avez envie d'aller voir un psychologue pour voir si tout est réellement ok dans votre tête. Le rêve commençait alors que Cage marchaient dans une ruelles ombre. Il devait sans doute être à New York car tout les gens qu'il croisaient portés les vêtements des Mets. Bref il marchait tranquillement lorsqu'il croisa un oiseau. Sans comprendre pourquoi, il tapa la discussion avec le volatile. Ce dernier lui demanda de faire attention car en cette saison les pluies de piano étaient fréquentes. Il remercia alors l'oiseau qui s'appelait "Marco" de ce qu'il avait compris et continua de marcher jusqu'à arriver à Moscou. Comment est-il passé de N-Y à Moscou ? C'est un rêve ce n'est donc pas censé être logique. A Moscou il rencontre Vladimir Koslov qui l'attaque pour avoir tuer sa vodka préférée. Il tente donc de s'enfuir mais il se fait rapidement écrasé par un piano avec Lita allongée dessus. Et ensuite ... et bien il s'est réveillé.
Les premières paroles à son réveil furent:

"Oh ma tête !"

Il ouvrit doucement les yeux de peur que la lumière n'empire la situation. Il souffrait d'un mal de crâne horrible symptôme de la veisalgie comme dirais sa mère, ou de la gueule de bois comme il dirais lui-même. Il mit donc une bonne minute avant de voir une main à quelques centimètres. Ces mains appartenaient à une femme, ou à un mec qui avait les mains d'un pré-adolescent. Il tenta de se rappeler ce qui s'était passé la nuit dernière.

"J'ai couché avec qui moi encore ?"

Mais rapidement, il s'aperçut qu'il était habillé et que s'il avait besoin d'une douche, c'était du à son odeur et non au fait qu'il est transpiré durant la nuit. Il referma les yeux en tentant de se souvenir de la nuit passée. Ils n'arrivaient pas tout de suite, il décida donc de se lever pour prendre une aspirine et un café. L'odeur qu'il dégageait l'empêche de pleinement se concentrer, il sentait l'alcool à au moins un millier de kilomètres à la ronde. Il s'aperçut qu'il avait renversé la moitié d'une des bouteilles de la veille, il décida d'enlever son T-Shirt et de le balancer dans la première poubelle qu'il croisa, l'odeur lui était trop insupportable. Il décida de préparer une seconde tasse de café pour la fille sur le divan. Il n'avait pas réellement vu de qui il s'agissait, son mal de crâne étant beaucoup trop important pour se concentrer à ce moment. Les souvenirs lui revinrent petit à petit lorsqu'il revint dans la salon et s'assied au pied de "l'endormie". Il s'agissait de Lita qui était venu, on ne sait pas vraiment pourquoi, lui souhaitait la bienvenue alors qu'elle le détestait. La soirée redéfilla dans sa tête lorsqu'il posa les tasses sur la table. Sa dispute avec Lita, son moment de crise "je suis vieux", sa grosse dispute avec son téléphone qui d'ailleurs n'avait rien rangé et la fin "émotion" avec une Lita qui devenait de plus en plus intrigante. Il ne savait pas s'il devait réveillé Lita. Il ne savait pas si elle était apaisée ou perturbée dans son sommeil car la seule chose qu'il arrivait à fixer sans trop de difficultés c'était sa tasse à café. Mais il ne pouvait pas la laisser là des heures, elle avait surement des choses à faire. Il décida donc d'élever la voix.

"Eh la belle au bois dormant, c'est l'heure de se lever, je suis sur que t'as pas envie de passer ta vie à pioncer sur mon canapé ..."

Il avait parlé tellement fort que sa propre voix résonna de longues minutes dans sa tête créant une souffrance atroce. A ce moment, il souhaiterais vraiment qu'un piano lui tombe dessus pour les abréger. Il pris sa tasse de café, en but une gorgée avant d'ajouter, sans même avoir regardé si Lita s'était réveillé ...

"Je te préviens, le premier sous la douche c'est moi, il faut que j'enlève cette odeur ..."

Le seul point positif de cette matinée c'est que pour une fois après une gueule de bois, il ne renversera pas son café sur son T-Shirt ...
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mar 29 Déc - 21:31

Si elle avait rêvé, sa tête était trop souffrante pour s'en rappeler. D'ailleurs, il était facile de retrouver l'immensité sans fin du vide dedans, c'est du moins ce qu'elle pensait en cette heure, tellement son cerveau refusait d'obéir à ses ordres.

C'est par un bruit, une voix entêtante, qu'elle fut réveillée, C'était assez atroce, dans sa tête tout bouillonait, et la seule chose qui lui parvenait de l'extérieur était cette voix, à peine supportable, qui parlait bien trop fort pour sa tête de porcelaine.
Son premier réflexe fut de se crisper, totalement, les poings serrés, sous l'effet désagréable qui accaparait ses oreilles comme son crâne. Elle resta un long moment ainsi, espérant que cela cesse, sans même chercher si ces sons avaient un quelconque sens, mais priant pour que cela s'arrête avec que sa tête explose.
Enfin, le silence revint, reposant.... Mais il était déjà trop tard pour que la rousse pense une seule seconde à se rendormir, même s'il n'était pas non plus question qu'elle se lève dans l'immédiat.

Alors seulement, signe de sa douleur, elle se passa une main sur le front, puis dans les cheveux, en laissant échapper un petit soupir, un peu trop sonore pour son pauvre crâne.
Pas une seule seconde elle ne pensa à ouvrir les yeux, ni même à savoir où elle se trouvait, ou ce qu'elle avait fait de sa nuit... La chose chose qui venait en elle come une évidence est qu'elle s'était laissée boire, peut-être même un peu trop.
Enfin, poussée plus par l'instinct que la curiosité, elle ouvrit délicatement, et avec apréhension -de la lumière- un oeil, puis deux. Tout, au début, lui apparu flou, et ce qu'elle distingua avant de clingner les yeux, sans grand intérêt.... Pourquoi fallait-il que toutes les loges se ressemblent?
Nouvelle évidence, ce n'était pas la sienne.... Mais c'était bien peu pour savoir ce qu'elle fichait là.

Doucement, elle décida tant bien que mal de se relever, ayant avant tout une irrépréssible envie de boire, ne supportant plus sa bouche pâteuse.
Ce fut lent et assez laborieux, mais elle finit par tenir assise. Alors, enfin, elle chercha la source du boucan horrible qui l'avait sortie des bras de Morphée..... Et son regard ne tarda pas à tomber sur un homme, qu'elle mit quelques secondes à identifier.
C'est avec des yeux ronds qu'elle accueillit la constatation, se demandant, l'espace de quelques instants, une seconde, tout au plus, ce qu'il avait bien pu se passer entre eux.
Puis, la soirée lui revint en mémoire d'un bloc, lourd, qui tomba à nouveau sur sa tête mal en point sans lui épargner de souffrir... Cependant, cela lui permit de passer de méfiante et choquée à calmée.
Elle sourit à nouveau, se fichant cette fois clairement de sa tête, comment avait-elle pu penser une seule seconde qu'il s'était passé quelque chose entre eux? D'autant plus qu'elle savait pertinemment qu'elle ne finissait jamais en si mauvais état lorsqu'elle rencontrait un amant, histoire de pas ressembler à une loque le matin.
Jamais elle n'aurait parié passer la nuit qu'elle avait passé un seul jour dans sa vie, c'était à peu près à cela que ressemblait sa première réflexion lorsque la fumée disparaissait en elle.

Ensuite, elle se permit un petit sourire, qui ne rimait peut-être pas à grand chose, peut-être se moquait-elle d'elle-même, ou de son hôte, ou peut-être avait-elle simplement envie de lui sourire.... Alors qu'elle était trop encore dans le brouillard pour dire s'il l'avait vu ou non.

-On n'est pas trop mal sur ton canapé...

Sans chercher à se mettre debout, elle s'étira, tout en prenant, tout à coup, conscience de sa saleté, puisqu'il parlait de douche. Elle se dégoûtait elle-même, tant elle se trouvait malpropre en cet instant... Et dire qu'elle serait obligée d'aller jusqu'à sa loge avec ces habits crasseux...

-Comme tu veux... Mais dis toi que plus tôt je serai lavée, plus tôt je débarrasserai le placher.... Si tu veux aller te doucher, donne moi au moins un tee-shirt à toi, que je reste pas là-dedans.

Elle était trop fatiguée et mal pour réfléchir aux tons qu'elle prenait. Sa voix était plus douce que d'ordinaire, moins froide, mais plus trainante aussi, avec des accents suppliants parfois.

Puis, elle se tourna, pour permettre à ses deux pieds de toucher le sol, avant de se diriger vers la cuisine... Pour, arrivée au seuil, se rappeler qu'elle n'était pas chez elle, et en trop mauvais état, donc trop ridicule, pour jouer à la reine.


-T'aurais pas un oeuf?... Et un peu d'aspirine?

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 30 Déc - 2:53

Christian commençait à voir un peu plus clair. En tout cas il était capable de fixer autre chose que sa tasse assez longtemps sans avoir un immense mal au crâne, juste un léger. Il entendit Lita se lever et se tourna vers elle, sa tasse de café à la main. Elle n'était pas vraiment à son avantage mais il devait reconnaitre qu'elle gardait tout de même un certain "charme". Et pour une fois, ce n'était pas elle qui causait ses maux de tête. Elle lui demanda un œuf et un T-Shirt, Christian l'aurait certainement envoyer paitre quelques heures plus tôt mais à ce moment précis il souhaitait être plutôt sympa avec la rousse.

"Ça me dérange pas si tu restes j'aurais vraiment besoin d'aide pour ranger ce bordel. Je vais te chercher ce qu'il te faut. Au faites, j'espère que ça te dérange pas si je me déshabille tout de suite mais je n'arrive pas à supporter cette odeur ..."

Aussitôt dit, aussitôt fait, Christian enleva tout les vêtement qu'il lui restait mis à part son caleçon, Lita était son boss il devait tout de même garder certaines limites. Il se leva, pris ses affaires et les jeta dans la salle de bain. Il se dirigea ensuite vers sa chambre pour chercher un T-Shirt. Il chercha pendant plusieurs minutes avant de se souvenir qu'il n'avait pas défait ses valises. Il retourna donc dans le salon, le pas lent en shootant dans le bordel qu'il avait mis la veille. Il détestait lorsque les choses étaient sans dessus-dessous mais il n'était pas vraiment apte à nettoyer pour le moment. De toute façon, il ne savait pas ce qui le dérangeait le plus en ce moment, son odeur d'alcool ou le bazar qui régnait dans sa loge. Il arriva jusqu'à sa valise et sortit le premier T-Shirt qu'il trouva (en l'occurrence celui-ci) et l'envoya à Lita.

"Tiens je te l'offre. Il m'ont donné le surplus quand j'ai quitté la TNA et je dois l'avoir une dizaine de fois. Alors si tu connais quelqu'un d'intéressé, on sait jamais, j'ai surement des fans que tu connais ..."

Il se mit à sourire et retourna de son pas lent vers le canapé. Une fois arrivé à destination, il se laissa tombé dessus à côté de Lita et reprit une gorgée de café. Avant de réaliser...

"Ah oui l'aspirine désolé ! Pour l'œuf tu devras faire sans, j'ai pas eu le temps de faire les courses alors j'ai que ce qui avait déjà dans la loge ..."


Il se traina à nouveau jusque dans la cuisine pour chercher à Lita une aspirine, un verre et une bouteille d'eau qu'il ramena dans le salon du même pas lent avant de complètement s'écrouler sur le canapé. Ses quelques pas l'avait littéralement épuisé. Il soupira longuement avant d'essayer de se commémorer en détail la soirée qu'il avait passé hier. Cette soirée lui avait permis de se remettre en question, surement moins que la rousse, mais tout de même. Des bribes d'éléments lui apparurent, ses souvenirs étaient plutôt vague. Il se souvint du coup de téléphone à l'hôtesse d'accueil qui daignera surement à ne plus lui parler. C'est dommage car il allait la voir assez souvent maintenant. Il ira sans doute la voir plus tard pour lui expliquer qu'il était saoul, même si elle avait surement déjà compris cela, et qu'il n'avait jamais eu l'occasion de coucher avec elle car sinon il l'aurait fait dès son arrivé. Ensuite, il revit le baiser qu'il avait échangé avec la rousse. Il ne se souvenait plus vraiment des raisons de se baiser. La faire taire ? Oui, mais est-ce qu'il l'avait embrassé uniquement à cause de cela ? Il ne le savait pas. Il regarda Lita ,après une autre gorgée de café qui commençait déjà à tiédir, et lui demanda.

"Tu te souviens d'hier soir ? Parce que c'est un peu flou dans ma tête ..."
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Mer 30 Déc - 3:42

En effet, elle n'y avait pas encore fait très attention, mais il régnait dans la pièce un bazar innommable, mais clairement monstrueux; ça et l'odeur d'alcool, il faisait pas bon vivre ici... Et elle se demandait encore comme ils faisaient pour ne pas s'en aller en courant ou pour ne pas vomir sur les seules surfaces encores assez propres, mêlant au tout une odeur encore plus insupportable.
Cependant, malgré son mal de crâne, l'odeur, le bordel et la nuit qu'ils venaient de passer, c'est avec un sourire qu'elle accueillit sa remarque -il était bien trop tôt pour même chercher à redevenir méchante... Si elle le redevenait un jour, ce qui n'était pas moins sûr, si elle ne changeait pas, peut-être bien que leur relation changerait.


-Tu sais, généralement, les bonnes on les paye.

Puis il se déshabilla sous son nez... Ce qui eut pour effet étrange de lui ramener clairement en tête le baiser qu'il lui avait donné, et la pseudo-dispute/réglement de compte qui avait suivit.
Avant de répondre quoi que ce soit, elle se permit un regard. Il était pas mal, même plutôt bien, elle pouvait l'avouer.... C'est toujours avec le sourire aux lèvres qu'elle répondit -décidément, il ne la lâchait plus maintenant- mais un sourire bien loin de celui qu'elle affichait il y a quelques heures encore face à lui; sourire amusé, presque chaleureux et sympathique.


-J'ai connu bien pire.

Certes, sa réplique pouvait être mal interprétée, ce qu'elle voulait dire, ce n'était pas qu'elle avait connu pire que lui, mais bien qu'il lui était arrivé pire dans la vie que de le voir se déshabiller devant elle -d'autant plus qu'il n'avait pas enlevé son caleçon, partie souvent la plus dérangeante d'un homme, qui allait jusqu'à le déranger lui-même.
Mais elle était trop faible pour chercher à corriger ses propos pour être sûre de bien se faire comprendre.

C'était amusant, sans bouger, et après une nuit bien arosée, elle avait le droit à un apperçu de ce que donnerait des lunettes à rayon X... Et c'était bien plus ludique et intéressant que ce soit Christian plutôt qu'un vieux avec trop de ventre et la peau flétrie.... Il pouvait pleurer qu'il était vieux maintenant, elle ne le croirait plus.

Elle attrapa le tee-shirt au vol, sûrement un réflexe de survie parce qu'elle n'avait aucune idée de comment elle avait pu viser assez bien pour que le bout de tissus tombe pile dans sa main, un jour, elle penserait à remercier son agilité.
Elle le remercia avant de répondre avec une raillerie plus agréable et moins grinçante que d'ordinaire.


-Des fans de toi? Tu crois que ça existe encore cette espèce? Je ne connais que des fans qui me sont utiles, donc ceux qui sont fans de moi.... Et des filles qui viennent pleurer parce que tu veux pas reconnaître leur marmot.

Elle y allait peut-être un peu fort.... Mais c'était plus fort qu'elle, cependant, à présent, et pour le moment, ce n'était plus de la méchanceté gratuite, et c'était avec une certaine amicalité qu'elle parlait comme elle venait de le faire, le vannant comme elle aimait à le faire, il fut un temps, avec tout ses amis.
Sans penser qu'il pouvait mal le prendre parce qu'ils sortaient d'une période peu encline à l'amicalité tout deux.... De toute façon, elle était hors d'état de penser.

La jeune femme haussa les épaules. Pas d'oeuf, tant pis, elle ferait sans.

-Dommage pour le reméde de mère-grand. Je t'invite à boire un oeuf chez moi après une douche et un nettoyage de printemps... Mélangé à l'aspirine je connais rien de meilleur contre la gueule de bois. Je penserais à mettre des oeufs frais dans les loges des nouveaux arrivants.

C'était bien entendu du n'importe quoi, poussée par sa pauvre tête, elle était prête à demander des oeufs dans les loges, au cas où... Certes, sur ce coup ça aurait pas mal était utile, mais avec le salaire qu'elle leur donnait, ils pouvaient bien aller s'acheter des oeufs eux-mêmes!

Il ne tarda pas à revenir avec la précieuse aspirine, et de l'eau. Elle avait tellement soif qu'elle avait l'impression qu'elle allait tomber en poussière d'un instant à l'autre.
Aussi ne traina-t-elle pas lorsqu'il amena la bouteille pour se jeter dessus et se servir plusieurs verres d'eau après l'aspirine....
Seulement, cela ne faisait pas grand chose, si ce n'est la faire se sentir mal, tant il y avait dans son estomac que des choses absolument liquides. Et sa bouche, quoi qu'il advienne, restait pâteuse.

C'est alors qu'elle se resservait un verre qu'il parla, alors qu'elle même reprenait sa respiration, bouche ouverte, s'apprêtant elle aussi à communiquer... Pour poser à peu prés la même question.
Elle aurait prié toute la nuit pour qu'il oublie cette soirée tellement elle se sentait minable; mais il ne devait pas se rappeler à quel point elle l'avait été, puisqu'il semblait plus gentil mais pas moqueur, comme s'il se rappelait que pour l'instant la trève avait sonné mais qu'il oubliait quelle loque lamentable elle avait été hier soir.
A présent elle priait pour que le brouillard qui enveloppait les pensées du jeune homme ne se dissipe pas.


-Pas trop mal.... Tu te souviens de quoi?

Avant même de parler, la demoiselle avait bu son verre, et, à présent, se levait de nouveau... Sauf qu'elle n'avait pas la force d'aller jusqu'à la salle de bain ou une autre pièce. Alors, elle soupira.

-Ca ne te dérange pas non plus j'espère?

Il était de toute façon impératif qu'elle se change, même pour revêtir un tee-shirt avec le nom de son interlocuteur et ex-ennemi juré -c'est du moins ce qu'elle aimait à croire pour le moment- inscrit en grosses lettres.
Elle décida donc de se mettre de dos, histoire de ne pas trop jouer non plus, comme d'habitude, à la p*te, et laissa glisser son pantalon, puis tout le reste, petit à petit, finissant, lorsqu'elle avait le tee-shirt sur le dos, par ses dessous, qu'elle ne pouvait pas plus garder que le reste.
D'ordinaire, elle aurait prit le temps de regarder le résultat final, parce qu'elle trouvait que porter un tee-shirt trop grand avec quelque chose de sexy. Mais là, la seule chose qu'elle avait encore le courage de faire c'était de se rasseoir aux côtés de Christian.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Jeu 31 Déc - 3:03

Cela faisait surement quelques minutes qu'ils étaient réveillés mes elles étaient apparues aux yeux de Christian comme des heures. Le mal de tête qui l'assaillait, bien que diminué, ne voulait pas disparaitre. Une des remarques de Lita l'avait sourire. "J'ai connu bien pire" pouvais dire tellement de choses mais ils n'étaient pas vraiment en état de peser tous les mots qu'ils devaient dire. Et puis ils avaient passé la soirée à le faire, il était temps de passer à autre chose. Il avait entendu aussi la remarque sur le fait que ses fans étaient certainement disparu, lorsqu'il s'était rendu à la cuisine. En temps normal, une telle parole de Lita l'aurait énervée mais l'intonation de sa voix la rendait presque ... aimable. C'était plutôt perturbant pour le blond pour qui Lita lui avait depuis maintenant assez longtemps, avoir uniquement des défauts.
Puis il se déshabilla également. Au début il n'y prêta pas vraiment attention, ce n'était pas la première fois qu'il voyait Lita en sous-vêtements et ça ne sera certainement pas la dernière. La rousse n'était pas réellement quelqu'un de pudique. Cependant il ne pu s'empêcher de lancer un discret coup d'œil, du moins à ce qu'il pensait, lorsque Lita se mit à enlever ses sous-vêtements. Bien sur, il ne pouvait pas voir grand chose car elle avait eu la brillante idée de revêtir le T-Shirt plus tôt. Chose plutôt étrange, il se mit à maudire ce satané T-Shirt alors qu'il y a seulement quelques heures, Lita lui donné la nausée. Et il ne pouvait pas mettre ceci sur le dos de l'alcool maintenant ...
A sa question Lita lui répondit qu'elle se souvenait "pas trop mal". Ceci voulait à la fois tout et ne rien dire. Elle n'aurait pas pu être plus vague. De quoi ce souvenait-il ? Essentiellement du gros de ce qui s'était passé, les détails lui échappé.

"Alors je me souviens qu'on s'engueulait mais bon ça ce n'est pas très nouveau. Ensuite j'ai un peu pété un câble en faisant ma "crise de la trentaine" même si ça ne doit pas exister. Après il y a eu l'accident avec le téléphone que j'aurais préféré oublier ... et après on a finit comme des tapettes à moitié en train de chialer et à faire ton coming-out... non c'est pas à ce moment qu'on a parlé de sexualité, là c'était quand j'ai voulu te dire tes quatre vérités. Je me souviens un gros de la forme de la soirée mais après je ne peux pas être plus précis ... On a parlé de devenir gay à un moment mais je me souviens pas qui et pourquoi ..."

En même temps qu'il parlait, Christian tentait inlassablement de revivre la soirée qu'ils avaient passés. Tout ce qu'il y gagna c'est une nouvelle relance de ses maux de tête, surement accentué également par le fait qu'il puait l'alcool et qu'allait jusqu'à la douche était devenu pour le moment un vrai stage commando. Un détail lui revint en tête alors, mais il ne savait pas vraiment s'il était de l'ordre du rêve ou de la réalité.

"On a fait un câlin à un moment, mais ça devait être dans mon rêve ça parce que ça me semblerait bizarre ... Ouais ça devait en faire parti parce qu'il était vraiment étrange, à un moment t'étais habillée comme les russes. Ça t'allais plutôt bien euh ...même si c'était spécial ..."

Les derniers mots, il s'était sentit obligé de les rajouter. D'accord sa relation avec la rousse s'était amélioré mais il n'en était pas encore au point où ils se faisaient des compliments pour un oui ou pour un non. Il tenta de se souvenir autre chose mais il semblait avoir tout dit. Mis à part le coup du piano mais il doutait que cela intéresserait Lita. Il finit sa tasse de café qui était maintenant froid avant de demander à Lita.

"Et toi tu te souviens de quoi ?"

Christian se leva alors et tenta de se trainer jusqu'à la salle de bain en attendant la réponse de Lita. Même si il était toujours crevé, il ne pouvait plus supporté l'odeur qu'il dégageait. Il se sentit alors obliger de sortir une bêtise, tout simplement parce qu'il était lui et que c'était pour cela qu'on l'aimait, enfin que certaines personnes l'aimait ... à ce qu'il croyait du moins.

"Tu veux m'accompagner dans la salle de bain ou je te laisse seule avec toi-même dans le salon ?'"

La réponse lui paraissait évidente quoi que avec Lita, l'on pouvait s'attendre à tout. De toute façon il trouvait que sa relation avec elle était devenu étrange, même si cela faisait du bien à sa tête, quoique il n'avait sans doute jamais eu aussi mal, et à ses nerfs, sa "meilleure ennemie" allait sans aucun doute lui manquait si leur relation restait comme elle l'était à l'instant. Il avait beau avoir tant désiré que cela s'arrête, il s'y était fait à force. C'est perturbé par ce changement plutôt soudain, qu'il s'appuya sur la porte. La veille il se souvenait d'un changement plutôt fort et bouleversant mais celui-ci ne pouvait être décrit par Christian
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Jeu 31 Déc - 6:03

Elle l'écouta parler de la soirée avec un petit sourire, le genre de sourire que l'on fait lorsque l'on ressasse de bons souvenirs... Et rien que le fait qu'elle se rende compte qu'elle prenait un souvenir commum à Christian et à elle comme un bon moment la stupéfiait encore, comme si son cerveau n'arrivait pas toujours à assimiler que les choses, qu'ils le veuillent ou non, avaient considérablement, et peut-être durablement, changées entre eux la nuit dernière.
Si jamais un jour on lui avait dit que cela était possible, elle aurait bien ri, avant d'éviter le blond jusqu'à la fin de ses jours, parce qu'elle le détestait et que la seule idée de parler avec lui sans qu'il l'énerve l'aurait dégoûtée... Alors que maintenant qu'elle le vivait, elle trouvait cela tout à fait agréable.... Un peu plus et elle aurait même recherchée la compagnie de cet homme, à qui elle ne savait pas encore donner de titre... Mais il ne fallait pas trop exagérer, c'était la guerre il n'y avait pas encore si longtemps...
Et comme dans toute guerre, s'il n'y avait de morts à déplorer -ce qui aurait pu finir par arriver s'ils avaient continués à se haïr autant- il y avait beaucoup de pots cassés. Hier soir par exemple, elle avait bien était secouée par l'obus envoyé par Christian.... Sauf qu'étrangement, elle ne pensait pas à renconstruire, bien au contraire, le paysage lui apparaissait mieux maintenant que tout cela avait disparu, cependant, il faudrait penser à les remplacer par la même chose, mais en carton dur, à enlever devant lui, puis à remettre devant les autres, pour ne pas montrer à quel point elle avait été touchée par cette guerre et ainsi garder sa souveraineté.

Ils s'enguelaient.... Ce n'était pas nouveau, ces paroles la firent sourire. Etait-il possible que ce soit la dernière fois qu'ils se haïssaient de la sorte? La demoiselle avait le plus grand mal à le croire, c'était comme cela depuis si longtemps que pour elle maintenant, les choses étaient naturelles comme elles étaient, et qu'il lui semblait totalement impossible, ne serait-ce que de songer à changer les choses.
N'étaient-ce pourtant pas ce qu'ils avaient fait hier, malgré eux, et sans même en avoir conscience?

A l'évoquation du-dit accident avec le pauvre téléphone qui, entre paranthèse, n'avait absolument rien fait, et avait, pour toute faute, celle d'avoir obéit à la volonté de son possesseur, elle ne pu réfreiner un petit rire, qu'elle fut bien obligée de calmer, tant sa tête pouvait souffrir de ces accés de gaieté.

-N'oublie pas qu'il faut t'excuser auprès de la pauvre demoiselle...

Non pas qu'elle se fasse du soucis pour la vie sociale du jeune homme... Du moins pas pour ses futures conquêtes, qu'elle n'aimait pas pour un grand nombre de raisons, qu'elle ne voulait même pas savoir. Peut-être parce qu'elle les imaginait simplette, prête à voir en lui le prince charmant, folle amoureuse au point de boire chacune de ses paroles, avec cet air niais, faisant semblant de comprendre, alors qu'elle n'arrivait pas à saisir le sens de la moitié des paroles du blond, se concentrant sur le fait qu'il était mignon... Mais autre chose l'énervait, qu'elle ne voulait mettre ni sur le compte d'une quelconque jalousie -qui pouvait être jalouse de poupées aussi idiotes?- ni sur le fait qu'elle trouvait peut-être un peu à présent qu'il méritait tout de même mieux que cela.... Aidée par la crise de la quarantaine précoce qu'il avait eu.
Cependant, elle crut bon, cette fois, de se rattraper, pour justement qu'il ne croit pas qu'elle avait envie de faire attention à lui.

-J'ai pas envie qu'elle vienne pleurer ou se plaindre après moi quand je sortirai d'ici... Une bonne entente ici est primordiale.

Foutaises, bien entendue.... Sinon, jamais Christian ne se serait trouvé là. Si elle voulait une bonne ambiance, c'était bien le dernier qu'elle aurait appelé, puisqu'elle ne haïssait pas grand monde comme lui... Mais il était aimé de pas mal de monde, et rien de mieux que des noms connus pour attirer de nouveaux spectateurs.
D'autant plus qu'en refermant l'enveloppe lui proposant d'être accueilli ici, elle se demandait si c'était une bonne idée, puisqu'elle ne lui voyait aucun talent, et qu'il était bien payé pour ne savoir rien faire d'autre qu'être populaire.

Il raconta encore en quelques mots la trame de la soirée, alors qu'ils n'étaient à présent plus que de simples spectateurs de leur passé. Tout au long, elle pria pour qu'il ne parle pas du baiser, qu'elle espérait de tout coeur qu'il ait oublié, même sans savoir pourquoi elle y tenait tant, et de ses presques larmes. Il se souvenait des larmes... Mais apparemment pas du baiser... Ce qui était une bonne nouvelle, d'autant plus qu'il se considérait aussi lamentable qu'elle dans cet épisode.

Quand il parla des gays, en revanche, elle ne pu s'empêcher de rire à nouveau malgré la douleur que cela faisait naître en elle.

-C'est toi qui voulait devenir gay.... Mais pourquoi...

Elle se gratta un moment la cervelle, doucement pour surtout ne pas avoir trop mal, parce que son but n'était pas de se faire volontairement souffrir, elle n'en était pas encore arrivée là.... Mais la réponse ne vint pas.
Il y avait une raison, c'était clair et net, ça n'avait pas prit le beau blond comme cela... D'autant plus qu'elle savait à quel point il pouvait aimer les femmes, ou plutôt les minettes. A ce propos....


-Je t'aurais pas traité d'hétéro de base?

Une nouvelle fois, elle fut au bord du fou rire... Si seulement sa tête ne lui faisait pas si mal... Ce n'était pas de lui qu'elle se moquait, mais bien de ce qu'elle racontait. Elle le détestait tellement que tout et n'importe quoi était prétexte à critique, même son orientation sexuelle.

Il rouvrit la bouche... Pour parler d'un câlin. Ce passage, elle l'avait totalement oublié, mais le seul fait qu'il en parle lui ramena la scène en mémoire, ce qui provoqua une petite grimace sur le joli minois de la demoiselle, qui, déjà qu'elle était loin d'être mignone après une gueule de bois, ne devait pas être arrangée par cette grimace involontaire.
Ce moment là, elle aurait aussi préféré qu'il l'oubli, parce que ce n'était pas très glorieux pour elle, et là, elle ne pouvait pas, comme pour le baiser, rejeter la faute sur lui, qui la retirait en disant qu'il voulait la faire taire, non là, elle était seule fautive de ce moment de laisser aller... Et elle n'avait d'autre excuse que l'alcool, le lieu et le moment.

-Peut-être vraiment étrange.... Mais bien réel.

J'avais bu fut la seule excuse valable qu'elle arriva à articuler.
Ensuite, pour deux raisons, elle retrouva son sourire. Elle failli même lui répliquer sur un ton amusé 'Tu rêves de moi? Je suis flatée', mais se retint. La deuxième raison de son sourire, qui aurait pu se transformer aussi en rire sans cette fichue tête, fut l'évoquation de sa tenue dans le rêve de son interlocuteur.
Habillée en russe.... Quelle idée! C'était peut-être pour la comparer inconsciemment à Staline... Ce qui, du coup, était peu flatteur, ou à une jeune russe qu'il avait connu un jour, ce qui n'était à ses yeux pas plus enviable...
Dans ces cas-là, elle ne pouvait espérer qu'une chose, ne pas avoir l'air ridicule... Et il eut la gentillesse de lui confirmer que c'était pas trop mal, en construisant tout de même quelques réserves; mais c'était déjà plus que ce dont elle avait l'habitude avec lui.

Elle haussa doucement les épaules.

-A peu près des mêmes choses que toi.

Décidément, elle restait bien vague quant à ses souvenirs....

Puis arriva la question fatidique... A laquelle c'est d'abord par un large sourire amusé qu'elle répondit.... Elle aussi, malgré tout, restait elle... Et ce qu'elle allait répondre était totalement digne de sa personne.

-Ne me tente pas...

Comme quoi.... Ennemis ou non, leur relation ne pouvaient s'empêcher d'avoir quelque chose d'excentrique, peut-être parce qu'en eux-même ils étaient deux personnes très peu dans les normes, et qu'ils provoquaient ensemble tellement d'étincelle que rien entre eux ne pouvaient être normal... Ou alors, c'était dû à leur passé commun, et à leur caractère comme à la fois identique et complémentaire.
Ensuite, elle se leva, avec deux buts, premièrement, appuyé encore plus la sorte de défi qu'elle venait de lui lancer, dernièrement, lui apporter un peu d'eau. Ce n'est que lorsqu'elle fut debout qu'elle se rappela à quel point les tee-shirt pouvaient être courts, si bien qu'ils étaient juste à la limite de l'indécence.
Peut-être par habitude, et à cause de son crâne elle n'y fit pas plus attention que cela.

-Tu devrais boire, ça fait du bien.

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Jeu 31 Déc - 17:03

Lorsque Lita lui rappela qu'il devait s'excuser auprès de l'hôtesse, les maux de tête de Christian s'accentuèrent . Que lui avait-il dit déjà ? Qu'il buvait car il ne pouvait coucher avec elle et qu'il devait trouver un moyen de se divertir, non ? Ce n'était pas très glorieux, même pour lui qui comme Lita lui avait rappelé, était un hétéro de base. Comment pouvait-on s'excuser d'une telle parole, d'autant plus qu'il n'avait pas réellement eu envie de coucher avec la blonde, les quelques minutes ayant passé avec elle lui avait donné l'impression que le silicone de ses seins avait fuit dans son cerveau.

"Pardonner, ça va être difficile. Mais bon je vais essayer de lui parler peut-être qu'elle se montrera moins rancunière ... Et puis au pire j'éviterais l'accueil pendant les dix prochaines années ..."

Bien sur, il était évident qu'il ne pourrait pas évité l'accueil même s'il le voulait, d'ailleurs il ne le souhaitait pas. L'hôtesse étant quelqu'un de moindre importance, il n'y avait aucun risque qu'elle représentait. Au pire elle pouvait envoyer ses visiteurs dans la mauvaise loge. Le problème aurait été d'autant plus sérieux si il avait fait ce coup à une personne du calibre de Lita. Là il aurait du soucis à se faire.
Lita ajouta d'ailleurs qu'elle souhaitait une bonne entente entre ses employés. Et bien sur, la marmotte emballe le chocolat dans le papier alu'. Si vraiment la rousse souhaitait une entente formidable entre ses employés, la dernière personne qu'elle aurait engagée pour des raisons plus qu'évidentes aurait été Chris'. D'autant plus qu'il savait parfaite
ment que Lita aimait plus que tout les clashs

"Oh je vois ! Je me disais aussi pourquoi est-ce que tu n'avais pas proposer de contrat à Trish ..."

Même si par quelques périodes elles avaient été amies, généralement quand la souffrance les réunissait, Trish représentait aux yeux de Christian la plus grande rivale de Lita. D'ailleurs il avait été étonné qu'elle ne soit pas là pour qu'elles puissent finir de régler leurs comptes. Enfin cela arrangeait beaucoup le blond car se retrouvait dans la même fédération qu'une de ses ex, si l'on ne compte pas Lita parmi ses ex étant donné que leur histoire était plutôt spécial, n'était pas vraiment la meilleure chose qui pourrait lui arriver. D'autant plus qu'ils ne s'étaient pas réellement quittés en très bons termes, Christian ayant surtout utilisé la blonde afin de toucher son ancien allié, Chris Jericho.

Puis Lita aborda la question qu'ils avaient eu à propos de la sexualité, apparemment, de Christian. Il ne s'en souvenait pas réellement et avait du dire cela suite à un gros coup de tête comme à son habitude. Cela devait être du à la vieille crise qu'il avait faite sans véritable raison et qui l'avait poussé à boire. Lita ne se souvenait pas non plus du pourquoi du comment. Peut-être était-il sans importance, d'autant plus que Christian était bien plus attiré par les femmes que par les hommes; D'ailleurs, il n'a jamais eu la moindre attirance pour un homme d'après ses souvenirs. Lita ajouta qu'elle l'avait traité "d'hétéro de base". Il se souvenait légèrement de ce passage mais venant de Lita, cela ne l'avait pas réellement marqué.


"Ouais surement. En même temps tu me le fais très souvent comprendre, d'autant plus que toi aussi tu es une véritable hétéro de base ..."

Il ne disait pas cela réellement méchamment mais il tenait à souligner ce point commun qu'il partageait avec la rousse. A bien y réfléchir, ils en possédaient plusieurs mais qui lui était totalement passés inaperçu lorsqu'il la détestait, la seule pensées qu'il puisse lui ressembler lui donnant la nausée.

Ils en vinrent alors à la question du câlin qui aux yeux de Christian était plus de l'ordre du rêve que de la réalité. Mais Lita s'en souvenait, ce câlin avait donc réellement existé ce qui était à la fois étrange et encouragent. Leur relation avait bel et bien changé. L'histoire du câlin fit alors remonté un des premiers souvenirs qu'il avait eu de la soirée mais qu'il avait préféré ne pas mentionner doutant de son authenticité. Le câlin lui semblait tellement irréel alors imaginez-vous bien ce qu'un baiser avec Lita pouvait ressembler. Pourtant, il n'était pas vraiment en accord avec son rêve où Lita servait plus à le tuer qu'autre chose. Pourquoi ce baiser déjà ? Pour la faire taire ? Uniquement ? Peut-être bien ...ou peut-être qu'il y avait eu une autre raison qui lui avait complètement échappée. Il décida de l'évoquer à la rousse qui restait vague sur ces souvenirs, peut-être qu'elle se souvenait de plus de détail.


"Si l'étreinte était réel, alors le kiss doit surement l'être aussi. Je voulais te faire taire non ? Ou je pensais peut-être à autre chose, je ne m'en souviens plus."

En attendant, Lita s'était levée un verre d'eau à la main. Elle répondit à son invitation par "Ne me tente pas !". Elle avait envie de le provoquer ...Mais Christian ayant lancé ceci ne pouvait se permettre de s'incliner face à ce défi, surtout s'il avait devant lui Lita qui, même si ils étaient devenus amical l'un envers l'autre, restait une adversaire redoutable, à tout les jeux même les plus improbables. Elle ajouta qu'il devait boire quelque chose en lui tendant un verre d'eau. Il doutait que cela puisse changer quoique ce soit à son mal de crâne mais il prend tout de même le verre et le bu lentement en réfléchissant à une possible réponse. Une fois finit de boire, il posa le verre quelque part à côté de lui, de toute façon il devait tout ranger après sa douche, et entra dans la salle de bain sans regarder Lita mais en inspectant sa tête de déterré dans le miroir.


"Moi te tenter ? Jamais ... C'est comme tu veux ..."
Il ne regardait plus la rousse et ne savait donc pas ce qu'elle était en train de faire. Il regardait sa tête, son horrible tête mal rasée, mal coiffée et qui ne ressemblait plus à grand chose. Il avait presque honte de la portait et souhaitait en cet instant se décapiter.

"Mon dieu, faut que j'arrête de me regarder dans ce miroir. Je crois que pour m'avoir vu comme ça il va falloir que je te tue ou quelque chose dans le genre ..."
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Ven 1 Jan - 0:50

Même si elle ne se rappelait plus du tout le tenant exact de la conversation qu'il avait eu avec la petite idiote qui lui servait d'hôtesse, et qui, au passage, l'avait énormément fait rire, -à cause de l'alcool peut-être, mais était-ce réellement la seule raison?- elle savait une chose, il serait déjà mort à l'heure qu'il est s'il avait osé lui parler comme cela à elle, qu'elle soit sa boss ou pas, elle l'aurait énormément mal prit, et se serait, avec plaisir, appliquée à faire de sa vie un enfer, déjà qu'elle avait bien commencé avec la haine qu'elle lui avait vouée de longues années.

Pauvre petite fille n'empêche... Il y avait des fois où elle ne pouvait s'empêcher de les prendre en pitié, avec tout de même une sorte d'amusement, de moquerie ou carrément de dédain. Heureusement encore qu'elle était douée pour sourire bêtement et répondre au téléphone, sinon elle n'aurait même pas eu du talent dans la seule chose qu'elle savait faire, le boulot pour lequel elle était ici.
C'était inimaginable pour Lita qu'il y ait des personnes, comme cette dite hôtesse, qui avaient à la fois si peu d'intelligence et de force de caractère.... Un peu l'inverse d'elle quand on y réfléchissait, si bien qu'elle finissait par se demander ce que Christian pouvait bien lui trouver, si ce n'est une abondance de sillicone qui pouvait la rendre quelque peu... Charmante. Souvent, il n'en fallait pas beaucoup plus aux hommes, c'est peut-être pour cette raison que les divas étaient si populaires.

-Je pense que tu pourras t'en sortir.... Toi aussi t'as connu pire.

Allusion à elle-même? Pas du tout, voyons.... A moins que... Si, tout de même un peu, -allusion peut-etre aussi à toute les furies qu'il avait du voir lorsqu'elles s'étaient rendues compte que leur relation avec lui n'était pas sérieuse-, parce qu'elle était bien consciente d'être autant rancunière que possible, et d'avoir mené la vie dure pendant un petit moment à Captain Charisma.
Et à présent, elle ne savait même pas ce qui était le plus surréaliste, de l'avoir haï aussi longtemps et aussi fort, ou la nouvelle relation qu'ils entretenaient, sans nom apparent, à mi-chemin entre plein de choses, où ils osaient à peine se toucher, mais se provoquaient déjà, où ils cherchaient à ne pas être non plus trop aimable, tout en ne pouvant s'empêcher de montrer qu'ils étaient finalement plutôt bien ensemble, mieux que ce qu'ils auraient pu un jour imaginer.

Le blond évoqua la seconde relation la plus excentrique qu'elle ait pu avoir, et en y réfléchissant bien, peut-être pouvait elle en trouver des tas, avec une blonde cette fois-ci, du nom de Trish. Sûrement l'une de ses plus grandes rivales... Ce qui ne l'avait jamais empêchée de se battre en unissant avec elle ses forces, confirmant le dicton 'Les ennemies de mes ennemies sont mes amies'. Sauf qu'amies elles ne le restaient jamais bien longtemps, et que dès qu'elles avaient éliminées l'épine de leur pied, c'est entre elles qu'elles se battaient, le plus naturellement du monde, car, il faut le dire, elles étaient mieux l'une contre l'autre qu'ensemble. Pas vraiment à cause de leur catch, ou même des matchs grandioses qu'elles pouvaient faire en s'affrontant; mais simplement parce qu'à force cela semblait naturel, comme ça l'avait été avec Chris', si bien que personne n'avait un jour imaginé changer ça.
Elle haussa les épaules. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait vu Trish où que ce soit, et elle avait peur d'une popularité décroissante de sa part, d'autant plus qu'elle voulait les meilleurs et que, selon son point de vue, cela ne correspondait pas du tout à Trish, ça et le fait qu'elle voulait le moins d'ombre possible et que jusqu'à maintenant elle se trouvait bien assez occupée avec Christian alors qu'elle avait une fédération en route, faisait qu'elle n'avait même pas cherché à faire une proposition à Mlle Stratus.


-La lettre a du se perdre....

Première fois depuis de très longs jours qu'elle pouvait sourire sans dégoût lorsque l'on évoquait un quelconque point commun entre lui et elle, elle ne le prenait pas mal, au contraire, et semblait sortir d'un long coma, découvrant tout à coup qu'il existait un grand nombre de ressemblance entre elle et l'homme qui l'avait si longtemps mise hors d'elle.
Première fois aussi qu'elle ne semblait pas totalement fière d'avoir reproché quelque chose au blondinet. Elle eut une grimace d'excuse, très brève mais pourtant bien là, qu'elle espérait qu'il n'avait pas remarqué, parce que certes, leur relation semblait sortie de la tempête, ce n'était tout de même pas le moment de regretter quoi que ce soit, même si ce devait être son acharnement à vouloir le diaboliser et à lui trouver des défauts.
C'est avec bonne humeur, néanmoins, qu'elle répondit, un certain amusement perçant dans sa voix, se faisant une place parmi la fatigue.


-Non, moi je suis simplement une fille.

Elle ne pu retenir un clin d'oeil... Qui s'accordait parfaitement bien avec sa remarque... Mais semblait perdre toute sa joie, sa fraicheur et son charme lorsqu'il était employé devant la personne avec qui elle avait passé la nuit, parce que, à nouveau, elle trouvait cela tellement ridicule et hors de propos... Ainsi que totalement inadapté à la situation présente.
Le ridicule.... Voilà quelque chose qu'elle n'épprouvait que très rarement, et qui ne devait pas lui être tombé dessus depuis très longtemps. Pourtant, depuis cette nuit, elle se sentait, par vague régulière, en fonction de ses réactions, ou de leur souvenir, totalement ridiculisée.... Jusqu'à en être presque reconnaissante à Christian d'avoir la délicatesse de ne pas se moquer d'elle ouvertement.
Pourtant, vu de l'extérieur, elle savait que ce petit signe n'avait rien de ridicule pour l'avoir très souvent usité... Enfin.... Avant, elle en était sûre... A présent, elle n'en savait plus trop rien.

Leur câlin amena le jeune homme sur une autre voie. Son coeur se serra, Christian eut droit à une autre petite grimace, mais à peine perceptible, et elle s'employa à continuer à sourire... Alors qu'elle se sentait littéralement fondre; elle avait chaud tout à coup, et sa tête semblait soudain marteler plus fort.
Il s'en rappelait alors... Elle aurait tout fait, tout donné, pour que ce baiser s'évapore dans sa tête, pour ne plus jamais apparaître. Ce n'était visiblement pas ce qui s'était passé. Et pas un seul instant elle ne pensait à trouver que c'était un bon signe que ce baiser l'ait marqué; alors qu'il y avait pourtant de quoi.
C'est à contrecoeur qu'elle répondit cette fois, mais toujours avec le sourire, et une voix douce que Chris' n'avait pas dû lui entendre depuis longtemps.

-Tu m'as dit que tu voulais me faire taire.

Après... Entre ce qu'il disait et la réalité, il est clair qu'il pouvait y avoir un gouffre énorme... Surtout pour ce genre de chose. L'histoire ne dit pas si Lita aurait préféré qu'il y ait anguille sous roche ou non.

Un petit jeu s'était mis en place entre eux... Le genre de jeu qui amusait énormément la jolie rousse... Mais qui était étrange et nouveau entre eux deux. Bien entendu, elle n'avait pas plus l'intention que lui de s'incliner, et elle avait assez de caractère pour continuer assez loin le défi qu'il avait lancé et auquel, démarrant au quart de tour, elle avait positivement répondu.
C'était maintenant à elle de trouver une réplique adéquate qui ferait avancer le jeu, ou le stopperait totalement. Mais vous l'aurez compris, la demoiselle n'était pas prête à abandonner un divertissement pareil, surtout pas maintenant, même si lui semblait ne plus même remarquer l'existence de sa supérieure, préférant nettement, tel Narcisse, observer son propre reflet.

-Comme je veux? Te rappelles-tu seulement à qui tu parles?

Il était clair qu'il savait la réponse avant même d'avoir posé la question; bien sûr qu'elle le voulait! Si elle ne mit pas de mots sur son 'envie', c'est son corps tout entier qui s'employa à montrer sa réponse, puisqu'elle fit quelques pas dans la salle de bain, coeur de leur défit.
A présent, elle aussi était visible dans le miroir. Mais elle ne pu longtemps soutenir son reflet et bientôt détourna ses yeux. Elle se demandait comment il pouvait encore, parfois, poser sur elle ses yeux clairs, alors qu'elle avait cette tête de zombie fraichement détéré qui aurait fait peur au plus courageux. Vraiment, les cheveux en bataille, sans maquillage, le teint livide et les traits tirés, elle ne ressemblait pas à grand chose d'humain...
Heureusement que tout les hommes qui la trouvaient un minimum sexy ne la voyait pas ainsi.

Il parla, elle sourit, une fois de plus. Et fut bien malgré elle obligée de fixer le miroir, ne serait-ce que pour observer son interlocuteur, comme il était d'usage dans les civilisations occidentales.
Sa première réponse arriva du tac au tac et fut la suivante:

-Tu mériterais de mourir aussi.

Puis elle prit conscience de la fin de sa phrase.... Et son sourire encore s'agrandit, vite rempli d'un peu trop de sous-entendus, qui furent aussi transmis par sa voix.

-Des choses? Quel genre de choses?

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Ven 1 Jan - 21:17

A force de ressasser ce qui s'était déroulé la veille, Christian commençait à ne plus savoir ce qu'il était en train de faire à ce moment. Il était le regard perdu dans le miroir, devant son reflet, sans savoir ce qu'il regardait si fixement, si même il regardait quelque chose. Alors qu'ils discutaient encore de la blonde de l'accueil avec qui il avait eu une conversation téléphonique, Lita lui répondit qu'il avait connu pire. La réponse était oui et non. Oui, car effectivement le cas "Lita" était bien plus compliqué que celui de la pauvre petite hôtesse, mais non car Lita était un cas particulier, car une personne plus que spéciale, et qu'il n'avait jamais dit à une de ses "conquêtes" que l'un de ses seuls buts était de couché avec ... du moins jamais explicitement. Mais de toute façon, il n'avait pas grand chose à craindre d'elle et surtout, il avait totalement autre chose à pense.
La réponse de Lita à propos de Trish Stratus fit sourire Christian. "La lettre a du se perdre", voilà une phrase que la rousse aurait très bien pu dire à propos de Cage quelques heures plus tôt. Pourtant, lui avait bel et bien reçu la lettre. Alors pourquoi est-ce que Trish ne faisait pas partie de cette fédération ? Aurait-elle refusée, préférant sa paisible retraite avec de temps en temps des interventions dans le show de papi Vince ou alors Lita n'avait-elle pas pris la peine d'user du temps et du papier pour inviter la blonde dans sa fédération ? Dans ce cas, pourquoi aurait-elle inviter Christian, qu'avait-il de plus que Stratus, mis à part son entre-jambe ? Peut-être ne le saurait-il jamais, en tout cas il ne souhaitait pas réellement le demander pour le moment...
Une autre chose qui le fit sourire c'est la réponse qu'elle trouva lorsqu'il lui dit qu'elle était aussi une véritable "hétéro de base" ... Cependant il fut troubler par le petit clin d'œil qui suivit, sans réellement savoir comment l'interpréter ... en réalité si mais il avait légèrement peur de l'interpréter ...
Puis ils en vinrent à la question plus que délicate du baiser qu'ils avaient échangés la veille. La première chose qui frappa le blond, se fut l'intonation de Lita lorsqu'elle lui répondit qu'il avait parlé la veille uniquement la veille du fait de la faire taire. Elle avait pris une voix et suave, qui était devenue inconnue aux oreilles de Christian. Peut-être avait-elle déjà pris cette voix, avant leur différent, mais cela devait alors faire tellement longtemps que Christian n'en avait plus le souvenir. Quoiqu'il en soit, cette voix l'intrigua d'autant plus qu'elle ne se prêtait guère à la discussion qu'ils venaient d'avoir. A moins que ce baiser ne l'ai pas du tout marqué et qu'elle le considère comme l'an 40. Dans ce cas, il n'avait pas réellement de soucis à se faire, enfin d'un certain point de vue, car ne pas savoir les réelles causes le laissait tout de même perplexe. Et Lita était connue aussi pour être une excellente actrice et elle avait sans aucun doute aucun mal à lui mentir à propos de ce baiser.

"M'enfin ça me parait bizarre. Si je me rappelle bien, je n'ai jamais embrassé quelqu'un uniquement pour faire taire cette personne. Ah si peut-être que ... mais ça compte pas, elle était en train de crier et on allait se faire choper et ... euh ... je crois que j'en ai un peu trop dit là ..."

Il eut un léger sourire gêné. Exposer sa vie ainsi à la rousse n'était pas la meilleure des choses à faire. D'autant qu'il abordait un des sujets qu'elle lui reprochait assez souvent. Christian était parfois maladroit au risque que cette fois-ci, la relation qu'il venait d'améliorer avec la rousse pouvait se dégrader à cause de ce qu'il venait de dire. Il savait parfaitement qu'elle lui répondrait et qu'il lui répondra et ainsi de suite, la situation pouvant à tout moment s'envenimer.
De toute façon, il ne resta pas longtemps sur cette malheureuse phrase. L'odeur d'alcool et ses maux de tête devenant de plus en plus insupportable. D'ailleurs Lita semblait s'amuser du petit jeu qu'il venait de se créer entre eux, lorsqu'il l'avait "inviter" à la douche. Il la vit dans le miroir et eut un léger sourire. Apparemment elle n'avait pas l'intention de flancher, ce qui tombait parfaitement bien car Christian n'avait quand à lui aucune intention de faire machine arrière. Elle lui demanda s'il savait vraiment à qui il avait affaire. Comme s'il pouvait ignorer qui elle était. Pour toute réponse il lui dit ...

"Parfaitement, à une vierge dévergondée non ? A moins que je ne me trompe ... Raa c'est malin tu m'as mis le doute ..."

Il afficha un grand sourire moqueur dans le miroir de façon à ce qu'elle puisse parfaitement le voir. Elle aussi n'était pas très emballée par son propre reflet. Elle avait tord. Certes elle n'était pas au maximum de sa "beauté" mais elle restait tout de même, disons ... charmante ... Alors que Christian se trouvait comme un véritable monstre. Elle n'avait aucune raison de vouloir le tuer.

"Oh je ne sais pas, je trouverais surement un moyen de te faire taire ..."

Bien sur, aucune idée perverse dans ses propos ... enfin évidemment que si, mais c'est uniquement pour garder une bonne conscience. De toute façon, il trouverais un moyen de la torturer plus tard, il devenait plus que vital pour lui d'enlever, le plus rapidement possible l'odeur qu'il dégageait. Il lâcha le miroir dont le reflet lui faisait plus de mal que de bien. Il regarda quelques instants Lita avant de se tourner vers la douche et d'ouvrir les robinet. Après avoir attendu que l'eau chauffe, il enleva son caleçon et se plaça sous le pommeau de douche. Après quelques secondes, il regarda Lita ...

"Alors, tu viens ?"
Revenir en haut Aller en bas
Amy 'Lita' Dumas
Admin
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Christian Locker Room   Sam 2 Jan - 0:42

Parler de la blonde commençait réellement à la fatiguer, parce qu'elle n'avait pas l'habitude que le coeur de la conversation soit si longtemps porté sur une autre fille qu'elle, et elle en ressentait presque de la jalousie, plus encore maintenant que la veille au soir lorsqu'elle le haïssait encore, et que déjà elle s'était trouvée embêtée par une trop longue mention de la blonde, qui avait finit par la rendre légèrement jalouse... Car, de toute façon, il lui en fallait peu, ce qui était vrai, mais peut-être pas la seule explication valable.
Heureusement, le jeune homme préféra ne pas renchérir sur le sujet de cette adorable idiote, aussi belle que bête. Et même s'il ne l'avait fait exprés, elle ne pouvait s'empêcher d'intérieurement le remercier de n'avoir voulu répondre.

C'était amusant de voir à quel point, pour peu de choses, la demoiselle se trouvait ridicule et combien lui, au contraire, semblait apprécier son répondant... En revanche, il n'eut aucune réaction franche pour le petit clin d'oeil qu'elle s'était permi, ce qui, de son point de vue, sembla confirmer à quel point elle devait avoir l'air idiote, peut-être pas autant que l'autre blonde ou la plupart de ses conquêtes, mais assez ridicule pour qu'il ne se donne la peine de répondre, ou même d'avoir une réaction franche qui voulait vraiment dire quelque chose à la rousse.

En revanche, par rapport aux baisers, il n'avait oas l'air d'avoir envie d'épargner ses souffrances. Cependant, il ne sembla pas s'appercevoir du mal être qui habitait le corps fluet de la jeune femme. Car malgré elle mal être il y avait, malheureusement elle ne pouvait le nier; et le pire était peut-être de ne pas arriver à comprendre, ou à s'avouer, la raison de ce mal.... Il était clair que cela ne résidait pas dans le fait simple qu'elle avait reçu de lui un baiser. Ce n'était pas le premier, et sûrement pas le dernier, avec beaucoup elle avait même fait pire, et jamais ô grand jamais elle ne s'en était retrouvée gênée et encore moins mal à l'aise comme elle semblait l'être à présent.
A bien y réfléchir, elle était plutôt fière d'avoir réussi à cacher ceci à son interlocuteur, qui n'aurait sûrement pas mieux compris qu'elle ou, pire, se serait fait des films. Peut-être montrait-elle, à cet instant, plus de détachement qu'elle aurait du en faire preuve, mais mieux vallait cela qu'étaler au grand jour ses réels sentiments, d'autant plus quand on savait l'état actuel de leur relation et surtout que l'on se rappelait qu'il n'y a pas si longtemps ils se seraient étripés avec grand plaisir et ne rêvaient qu'à cela lorsqu'ils se rencontraient.

Il parla à nouveau.... Le début la fit partir dans une superficielle réflexion -à cause de son mal persistant de crâne-, il n'avait l'air pas très convaincu que là soit la seule cause du rapprochement de leurs lèvres, alors qu'elle, simplement, acceptait cette réponse car elle n'arrivait à trouver d'autres solutions plus plausibles que celle là.
Et elle doutait que lui-même en ait trouvé... Alors pourquoi ne lâchait-il pas tout bonnement l'affaire?
La suite, en revanche, la plongea dans un silence mutin, mais pas parce qu'elle réfléchissait. Ses mots commençaient à titiller la corde sensible, et elle fut à deux doigts de trouver qu'ils avaient passés assez de temps ensembles et de partir en courant, pour garder l'image la plus positive que possible de leur relation. Pourtant, elle resta là, toujours sans cessé de sourire, c'est ce qu'elle savait peut-être faire le mieux, sourire, même quand rien n'allait, même lorsqu'intérieurement elle défaillait. Cette fois, il aurait du se taire, ce qu'il n'avait pas semblé remarquer, dans son fort intérieur, elle bouillait. Des millers de choses bourdonnait en elle, parce que c'était peut-être le côté de Christian qu'elle aimait le moins, celui qu'elle avait détesté en premier chez lui, et celui encore maintenant avec lequel elle avait le plus de mal à être en accord... D'autant plus qu'à nouveau il plaçait une autre de ses conquêtes au centre de la conversation... Et qu'il avait le culot de comparer ce qu'il s'était passé la veille avec une quelconque autre histoire.

Néanmoins, bien vite, sa colère s'effaça, plus vite qu'il ne l'avait jamais vu sûrement -encore faudrait-il qu'il se soit rendu compte un seul instant de ses états d'âme.. Ce qui était bien peu probable.
Pourquoi sa colère avait diminué comme un glaçon au soleil, même elle n'en savait rien, peut-être à cause de ce petit air agréable, amplifié par la petite gêne perceptible dans son sourire, peutt-être parce qu'il avait réussi à faire tomber le voile, ou plutôt la carapace, et qu'elle était devenue une autre, ou réellement elle, ou alors parce qu'elle avait du mal à le haïr à cet instant précis, par fatigue, lassitude, ou parce que n'était pas le moment, alors qu'ils venaient à peine de faire passer la tempête, de la faire naître à nouveau.
Quoi qu'il en soit, elle était totalement calmée, et à nouveau prête à rester et à continuer leur défi en série, qu'elle continuait à apprécier et même à savourer.

Cependant, elle ne dit rien, seul un petit rire franchit le seuil de ses lèvres, frais et cristalllin, bien loin aussi de ce qu'il avait l'habitude de lui entendre. Enfin, elle semblait, avec ce rire, retrouver un peu de charme, il lui redonnait un peu de vie, ses yeux à nouveau brillaient et son tein reprenait quelque peu son éclat.

-Vierge? Etrange, je ne me serais pas décrit comme ça...

Un moyen de la faire taire? Tiens donc.... Voilà une idée qui pouvait être assez agréable, si l'on mettait là-dessous tout les sous-entendus que cette phrase méritait.
C'est pourtant avec un sourire et une voix moqueurs qu'elle décida de répondre.


-Comme la dernière fois?

La rousse observa le petit rituel de Christian commun à la plupart des Hommes comme s'il s'agissait d'un bon film, sans trouver un seul instant que cela était totalement dénué d'intérêt.
Puis, avec un naturel déroutant il se déshabilla comme s'il avait totalement oublié la présence de la jolie jeune femme.... Et la scène prit encore plus d'intérêt aux yeux de Lita, qui ne détourna pas les yeux, pour pouvoir profiter de ce qu'elle avait sous les yeux comme pour ne pas abandonner un tant soit peu leur petit jeu qui, à mesure que le temps avançait prenait de plus grande proportion.
Il était dur en cet instant d'imaginer qu'ils se détestaient il y a encore quelques heures.

C'est avec un petit sourire qu'elle accueillit sa question. elle ne savait où tout cela les ménerait, ou comment la fin de cette petite mascarade sonnerait.... Mais elle était certaine d'une chose, ce n'était pas le moment de se démonter, et elle n'en avait jamais eu l'intention.
Pourtant, elle laissa flotter quelques secondes secondes où elle ne fit rien, où elle ne bougea pas... Et où elle le fixa dans les yeux, avant d'être contrainte de ne plus le voir... Puisqu'elle se débarassait du seul bout de tissus qui la recouvrait encore et qu'elle laissa s'échouer sur le sol.
Ensuite, elle englouti en quelques pas la distance qui la séparait encore de la baignoire, avant d'en enjamber le rebord.
Y avait qu'à demander, à présent, elle se retrouvait avec lui, nue, sous la douche.

-Me voici.



Hg: Je suis sincérement désolée, c'est vraiment pas brillant, surtout quand on voit le temps que j'ai mis à répondre...

_________________

The Xtreme Princess

Play/Win/Lost
3 / 3 / 0

Championne UWF:
*1 fois (Durée: ACTUEL, du 16 Janvier au ...)

Superstar de l'année 2010



J'en connais qui vont dire
Que je suis bonne à maudire
Et moi ça me fait sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universal-wrestling.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christian Locker Room   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christian Locker Room
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kelly Kelly Vs Eve Vs Natalya
» ROSA MENDES LOCKER ROOM.
» [Foot en Herbe] Christian Gourcuff, qui s'y frotte s'y pique !
» Christian VS Batista.
» 04. Panic room

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universal Wrestling Federation :: Eternity :: Loges-
Sauter vers: